Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ebossé : Une contre autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie: il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

Asie - pacifique

Un Boeing 787 de nouveau cloué au sol à Tokyo

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/01/2014

Après la série de problèmes qui a vu l’immobilisation des 50 Boeing 787 en circulation dans le monde l'an dernier, un "Dreamliner" a de nouveau été victime d’un incident, mardi, à Tokyo. Encore un coup dur pour le long-courrier américain.

Un an après une série de problèmes qui avaient immobilisé les 50 Boeing 787 en service dans le monde durant trois mois, le long-courrier de conception américaine est de nouveau sous le feu des projecteurs pour de mauvaises raisons.

Mardi, un "Dreamliner" de la compagnie Japan Airlines (JAL) est resté cloué au sol à Tokyo, après la surchauffe d’une batterie qui a provoqué un dégagement de fumée blanche.

L'incident s’est déroulé à l'aéroport de Tokyo-Narita, où ce 787 était stationné et patientait avant un départ pour Bangkok. Selon JAL, ce long-courrier a été victime d'une surchauffe et d’une fuite d'électrolyte de l'une des huit cellules qui composent une des batteries lithium-ion embarquées.

Face à la polémique, le japonais GS Yuasa, qui fabrique les batteries lithium-ion concernée, a assuré que "le groupe allait pleinement collaborer avec JAL et Boeing pour élucider les raisons de cet incident".

En novembre dernier, JAL avait déjà déploré un dysfonctionnement d’une batterie, mais celui-ci n’avait occasionné ni fumée, ni trace de surchauffe.

Depuis leur acquisition, JAL a subi de nombreux ennuis avec ses 787. Il y a un an, à Boston, l’un de ses "Dreamliner" flambant neuf avait connu un grave incident et les pompiers avaient dû intervenir.

"De la fumée a surgi dans la partie arrière de l'appareil après que tous les passagers (172, NDLR) aient quitté l'avion", avait alors expliqué JAL.

Une semaine plus tard, un problème similaire avait été constaté au Japon sur un exemplaire de l'autre compagnie nippone, ANA. Face à cette série noire, les autorités internationales avaient convenu de suspendre durant trois mois les vols de tous les Boeing 787 à travers le monde.

Avec AFP

Première publication : 15/01/2014

  • AÉRONAUTIQUE

    Un Boeing Dreamliner prend feu à l'aéroport Heathrow de Londres

    En savoir plus

  • INDUSTRIE AÉRONAUTIQUE

    Un problème de frein oblige un Boeing Dreamliner à faire demi-tour

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    Dreamliner : les problèmes de sécurité ont aussi un coût économique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)