Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cannes : toujours les mêmes ?

En savoir plus

FOCUS

Copenhague veut gérer la distribution de cannabis

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Économies : le plan Valls fait débat au sein de la majorité

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Un tatouage offensant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'accord de libre-échange transpacifique en danger

En savoir plus

FOCUS

En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

En savoir plus

  • Erdogan présente ses condoléances aux petits-enfants d'Arméniens tués en 1915

    En savoir plus

  • Ces islamistes du Mujao qui considèrent la France comme leur ennemie

    En savoir plus

  • Le patron du Facebook russe s’exile pour échapper à l'œil de Moscou

    En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • Le Brésil organise un sommet de l'Internet pour l'ère post-Snowden

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Paris dévoile sa feuille de route économique jusqu'en 2017

    En savoir plus

  • En images : le "fail" de la police de New York sur Twitter

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • Ligue des champions : duel de géants entre le Real Madrid et le Bayern Munich

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

  • "24 jours" : le film choc d'Arcady sur le meurtre antisémite d'Ilan Halimi

    En savoir plus

  • France : le prix de la pierre, un boulet pour la croissance ?

    En savoir plus

Borloo (UDI) appelle Hollande à une baisse des charges "immédiate"

AFP

Le président de l'UDI (Union des démocrates et indépendants) Jean-Louis Borloo a appelé mercredi le président de la République à une baisse des charges

Le président de l'UDI (Union des démocrates et indépendants) Jean-Louis Borloo a appelé mercredi le président de la République à une baisse des charges "immédiate" en faveur des entreprises pour "crédibiliser" ses annonces faites la veille. Le président de l'UDI, Jean-Louis Borloo, le 15 janvier 2014 à Paris

Le président de l'UDI (Union des démocrates et indépendants) Jean-Louis Borloo a appelé mercredi le président de la République à une baisse des charges "immédiate" en faveur des entreprises pour "crédibiliser" ses annonces faites la veille.

"Si le président veut crédibiliser le processus sur lequel il se propose d'engager la Nation, il peut le faire par une décision immédiate: la baisse des charges des entreprises de 4 et 6% en renonçant à l'usine à gaz qu'est le CICE (crédit d'impôt)", a lancé M. Borloo devant les parlementaires centristes réunis à la Maison de la chimie pour la cérémonie des voeux.

"Dans la semaine, il peut nous prouver que c'est vrai et que c'est pas bidon", a-t-il ajouté.

Mardi soir, Jean-Louis Borloo s'était dit "prêt à soutenir" le pacte de responsabilité des entreprises s'il est "concret".

"On peut craindre que l'horizon 2015 pour la baisse des charges s'apparente à un enterrement et que la réduction des dépenses publiques ne soit pas au rendez-vous", a-t-il dit. L'ancien ministre a souligné la disparition de la grande réforme fiscale promise par le gouvernement il y a quelques semaines.

"Nous restons évidemment dans une opposition constructive", a-t-il dit "mais nous sommes capables de surmonter sur certains sujets particuliers ou complets le statut d'opposant", a-t-il ajouté.

"L'année 2014 ne doit pas être l'année du tournis mais du tournant d'une France qui se remet en mouvement", a déclaré M. Borloo.

Il évoqué "la révélation" d'un président de la République "passé aux aveux". "Si ce n'est pas de la rhétorique, c'est une bonne nouvelle", a-t-il redit.

Le président Hollande a annoncé mardi la fin des cotisations familiales sur les entreprises afin de "poursuivre l'allègement du coût du travail" et faciliter les embauches, affirmant que le gouvernement engagerait sa responsabilité sur le "pacte de responsabilité" qu'il veut signer avec les patrons.

Première publication : 15/01/2014