Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Rigueur au Vatican: devenir saint va coûter moins cher

AFP

Dans un nouveau geste de sobriété conforme aux priorités du pape François, le Vatican a décidé de contenir les coûts de ses enquêtes, menées notamment avant béatification ou canonisation, a indiqué mercredi l'Osservatore romano.Le pape François, le 15 janvier 2014 lors de l'audience générale hebdomadaire

Dans un nouveau geste de sobriété conforme aux priorités du pape François, le Vatican a décidé de contenir les coûts de ses enquêtes, menées notamment avant béatification ou canonisation, a indiqué mercredi l'Osservatore romano.Le pape François, le 15 janvier 2014 lors de l'audience générale hebdomadaire

Dans un nouveau geste de sobriété conforme aux priorités du pape François, le Vatican a décidé de contenir les coûts de ses enquêtes, menées notamment avant béatification ou canonisation, a indiqué mercredi l'Osservatore romano.

Avant de déclarer une personne "bienheureuse" ou "sainte", qu'il s'agisse d'un simple fidèle ou d'un pape, de longues enquêtes sont conduites pour reconnaître après leur mort leurs "vertus particulières".

La première phase se déroule au niveau des diocèses, puis les suivantes au Vatican (béatification, et, pour quelques-uns, canonisation). Le processus dure généralement de nombreuses années, avec appel à de multiples experts -notamment des médecins quand il s'agit de reconnaître des miracles-- et des déplacements parfois coûteux. Certaines causes remplissent des armoires entières à la "Cause des saints".

Outre son coût, ce long processus génère des inégalités.

Comme pour les procès en annulation de mariage, les plus riches, les Occidentaux, sont favorisés pour faire aboutir la cause d'un saint.

A l'inverse, une enquête de sainteté d'un prêtre ou d'un laïc dans un pays pauvre d'Afrique a peu de chances d'aboutir, sauf si elle est appuyée et aidée financièrement par des soutiens occidentaux riches et puissants.

D'où la décision d'instaurer "une grille tarifaire" pour contenir les coûts de ces enquêtes.

Pour le préfet de la congrégation pour la cause des Saints, le cardinal Angelo Amato, cette mesure est "inspirée par un sens de sobriété et d?équité", afin qu?il n?y ait pas "d?inégalités entre les différentes causes".

Le cardinal italien a encouragé les dons pour aider au financement des "causes pauvres", soulignant que le pape François souhaitait "la mise en valeur de la sainteté de prêtres et de laïcs".

Jorge Mario Bergoglio met souvent en avant la sainteté des personnes simples. Par différentes petites mesures, depuis son élection en mars dernier, il tente de mettre fin à certains privilèges --il a limité ainsi récemment l'octroi du titre de monseigneur-- et s'emploie à créer un meilleur équilibre dans une Eglise d'1,2 milliard de baptisés.

Première publication : 15/01/2014