Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

FOCUS

Côte d'Ivoire : plongeon dans le trafic illicite et très lucratif des faux médicaments

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Françoise Hardy, la miraculée

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Gaffe de Boris Johnson : "Vous les Saoudiens et vos guerres par procuration !"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Demain on arrête de respirer"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : plusieurs morts dans des heurts au Nord-Ouest

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Alep-est, à feu et à sang

En savoir plus

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : Alep, la chute finale ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : Alep, la chute finale ? (partie 1)

En savoir plus

Afrique

Trois ans après la révolution, les jeunes Tunisiens entre espoir et déception

© FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/01/2014

Mardi, à l’occasion du troisième anniversaire de la révolution tunisienne, laïques et islamistes ont célébré dans la rue la chute de l’ex-président Ben Ali. Les jeunes, en première ligne du cortège, naviguent entre déception et nouvel espoir.

Des milliers de Tunisiens sont descendus dans la rue mardi 14 janvier pour célébrer la chute de l’ancien président Zine el-Abidine Ben Ali, il y a maintenant trois ans. À Tunis, la capitale, la foule s’est rassemblée dans le calme autour de l’avenue Bourguiba.

Toutefois, trois ans après l’événement qui a déclenché le "printemps arabe", les jeunes, en tête du cortège, regrettent de ne pas avoir une place de choix au sein des nouvelles institutions. Les reporters de FRANCE 24 Karim Hakiki et Khalil Béchir se sont rendus sur place pour recueillir leurs témoignages.

Reportage : la ville de Kasserine se sent abandonnée par les autorités

Première publication : 15/01/2014

  • REPORTAGE - TUNISIE

    Pour Ennahda, la démission de son Premier ministre prouve sa "valeur morale"

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Mehdi Jomaâ, l’ingénieur qui rêve de reconstruire la Tunisie

    En savoir plus

  • ACTUELLES

    Tunisie : l’égalité hommes-femmes reconnue dans la Constitution

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)