Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

FOCUS

Trois ans après l'annexion, un pont entre la Russie et la Crimée cher à Vladimir Poutine

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fellag : 60 ans d’histoire de l’Algérie revisités avec humour et tendresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Brexit, début de l'implosion du Royaume-Uni ?"

En savoir plus

Culture

Violetta, le phénomène que les plus de 15 ans ne connaissent pas

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/01/2014

Les stars de la telenovela "Violetta" débarquent en France pour huit concerts à guichets fermés. Un phénomène importé d’Argentine qui touche les pré-ados du monde entier.

Une série télévisée mêlant "Fame" à "Amour gloire et beauté" déferle en France. "Violetta", une telenovela argentine mettant en scène une adolescente de 16 ans qui pousse la chansonnette, a conquis le cœur de milliers de pré-ados latino-américains, sud africains, turcs et désormais français.

Diffusée en octobre 2012 en France, la série de Disney a été suivie en Europe par 20 millions de téléspectateurs lors du premier trimestre 2013. Les histoires amoureuses et artistiques de la jeune fille se déclinent également en concerts : à Paris, les 22 000 places des huit spectacles, qui se dérouleront à partir du 15 janvier, ont été vendues en seulement quelques heures. Samedi 18 janvier, un concert supplémentaire sera retransmis dans plusieurs dizaines de salles de cinéma à travers la France. Preuve ultime, s’il en est, de la célébrité de l’héroïne incarnée par l’actrice Martina Stoessel : "Violetta" a dépassé "Lady Gaga" en nombre de recherches sur YouTube en France, en Espagne et en Italie, selon Disney.

"Une telenovela Disney pour le XXIe siècle"

Un phénomène mondial alimenté par une déferlante de produits dérivés : sacs, vêtements, eaux de toilette, livres et même une revue tirée à 120 000 exemplaires. Le succès de la série s’est par ailleurs propagé, selon Cristiana Nobili, directrice de production de Disney, grâce à la forte présence des fans sur le Net, les sites Web et les réseaux sociaux.

Violetta, extrait de la saison 2

Toutefois, ce succès n’est pas sans en rappeler d’autres. La série s’articule en effet sur un modèle qui a déjà fait ses preuves par le passé : la telenovela, des feuilletons mièvres nés au Brésil et particulièrement populaires en Amérique latine. "En suivant l'exemple des telenovelas latino-américaines, nous avons réinventé un format pour créer 'Violetta', telenovela Disney pour le XXIe siècle", avance-t-elle.

Caractérisées par un rythme de production frénétique, ces séries sentimentales ont fait des émules en Europe ces dernières années, à l’image de la française "Plus belle la vie" ou de la série allemande "Le destin de Lisa", deux succès télévisés.

Avec AFP

Première publication : 15/01/2014

COMMENTAIRE(S)