Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Afrique

Bouteflika de retour en Algérie après son hospitalisation à Paris

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/01/2014

Hospitalisé à Paris depuis le 13 janvier, le président Abdelaziz Bouteflika est de retour en Algérie, selon Reuters et la presse algérienne. Cette seconde hospitalisation en huit mois alimente les spéculations sur son état de santé.

Le président Abdelaziz Bouteflika est rentré, jeudi 16 janvier, en Algérie après trois jours d’hospitalisation à l’hôpital du Val-de-Grâce, à Paris, et sa santé est bonne, a affirmé à Reuters une source proche de la présidence. Âgé de 76 ans, il a été hospitalisé pour pour des contrôles médicaux "routiniers", selon l'agence de presse algérienne APS.

"Les examens et contrôles effectués ayant montré une nette amélioration de l’état de santé du président Bouteflika, l’équipe médicale a autorisé le chef de l’État à rentrer en Algérie 24 heures avant le délai prévu", a rapporté APS

Abdelaziz Bouteflika avait déjà été hospitalisé 80 jours en France, du 27 avril 2013 à la mi-juillet, à la suite d'un AVC avant de poursuivre sa convalescence en Algérie, pendant laquelle il n’est que rarement apparu en public. Soigné à Paris en 2005 pour un ulcère hémorragique de l'estomac, le président algérien avait alors déclaré avoir survécu "miraculeusement".

Son état de santé inquiète

En Algérie, son état de santé suscite interrogations et inquiétude sur sa capacité à convoquer rapidement le corps électoral pour permettre l'élection d'un nouveau président en avril. Le dernier délai est fixé au dimanche 19 janvier.

Chef de l’État depuis 1999, Abdelaziz Bouteflika ne s'est toujours pas prononcé sur sa candidature à un quatrième mandat, un suspense qui bloque le processus politique alors qu'une quinzaine de personnalités ont déjà annoncé la leur.

Sa dernière hospitalisation "prouve encore une fois son incapacité à accomplir le minimum de ses fonctions et conforte ceux qui appellent à la déclaration de l'état d'empêchement, comme le stipule l'article 88 de la Constitution", affirme Atmane Mazouz, porte-parole du parti du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD, opposition laïque).

Cet article avait été invoqué avec insistance dès le mois d'avril, mais il nécessite deux-tiers des voix du Parlement pour être adopté. Dominé par le Front de Libération nationale (FLN, 221 sièges sur 462), le parti de Bouteflika qui l'a déjà désigné comme candidat à la prochaine présidentielle, le Parlement risque de ne pas voter l'état d'empêchement.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 16/01/2014

  • HOSPITALISATION DE BOUTEFLIKA

    Les Algériens s’interrogent sur un retrait anticipé du président Bouteflika

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Le président Bouteflika de nouveau hospitalisé à Paris

    En savoir plus

  • ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE

    Présidentielle en Algérie : Yasmina Khadra se jette dans la "mare aux piranhas"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)