Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tweets, retweets et détweets

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : un deuil national de trois jours et de nombreuses questions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le combat des esclaves sexuelles sud-coréennes continue"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : vers une guerre commerciale avec la Chine ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Inde, 70 ans et toujours jeune"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : au moins 18 morts dans l’attentat de Ouagadougou

En savoir plus

Economie

Apple va rembourser des achats faits par les enfants à l'insu des parents

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/01/2014

Aux États-Unis, Apple devra verser au moins 32,5 millions de dollars (23,9 millions d'euros) à des parents dont les enfants avaient téléchargé des applications à leur insu. L'accord prévoit aussi que l'entreprise modifie ses méthodes de facturation.

Après avoir reçu plus de 37 000 plaintes, Apple a accepté de rembourser au moins 32,5 millions de dollars (23,9 millions d'euros) à des clients qui s'étaient retrouvés avec des factures mirobolantes après des achats virtuels effectués par leurs enfants. La Commission fédérale du commerce (FTC) reprochait notamment au géant du high-tech américain son système de sauvegarde de 15 minutes des mots de passe qui permettaient aux enfants de télécharger des applications payantes à l'insu de leurs parents.

Selon la FTC, une petite fille avait ainsi dépensé 2600 dollars (1900 euros) dans la seule application "Tap Pet Hotel", un jeu dans lequel les enfants peuvent construire leur propre hôtel pour animaux. D'autres consommateurs s'étaient plaints d'avoir reçu des factures de plus de 500 dollars (370 euros) après des téléchargements abusifs de leurs enfants pour les applications "Dragon Story" ou encore "Tiny Zoo Friends".

"Trop facile"

Face à ces problèmes, Apple s'est engagée à modifier d'ici le 31 mars ses méthodes de facturation de façon à avoir obtenu l'accord des consommateurs avant de leur faire payer des achats intégrés à des applications mobiles.

Dans un message envoyé au personnel de l'entreprise, le PDG Tim Cook a expliqué que la société a décidé de passer un tel arrangement plutôt que de continuer une longue bataille judiciaire. Selon lui, Apple avait par ailleurs déjà engagé de tels changements : "Nous avons appris par des clients qui ont des enfants qu'il était trop facile d'acheter des applications, nous avons donc choisi de faire des améliorations au plus vite".

Avec AFP et Associated Press

Première publication : 16/01/2014

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    Avec China Mobile, Apple propose son iPhone à tous les Chinois

    En savoir plus

  • INTERNET

    Les géants du Net veulent faire plier le géant de la cybersurveillance

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Apple se livre aussi au jeu de la transparence sur les requêtes gouvernementales

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)