Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Football: sanction démesurée pour Brandao ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Tchéky Karyo

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jacques Attali, président de PlaNet Finance

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jeff Koons, l'icône du néo-pop s'expose à Paris !

En savoir plus

FOCUS

Massacre de Thiaroye : une histoire toujours controversée, 70 ans après

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Réunion de l'Opep sous haute pression

En savoir plus

EUROPE

Tourisme : non, Londres ne détrône pas Paris !

© Gruntzooki sur Flickr

Texte par Gaëlle LE ROUX

Dernière modification : 16/01/2014

Un article du "Figaro" place Londres en tête des villes les plus visitées du monde, détrônant Paris. Une information erronée, selon Paris, publiée alors que s’est engagée la campagne électorale pour la mairie de la ville.

Ouf, on l’a échappé belle ! Dans le concours de biscotos que se livrent chaque année les capitales les plus prisées du monde par les touristes, Paris a eu, jeudi 16 janvier, quelques sueurs froides. Pendant un instant, elle a cru qu’elle se faisait piteusement dépasser, en nombre de visites touristiques, par Londres, capitale de la bien nommée perfide Albion, sa meilleure ennemie. Tout ça à cause de l’utilisation un poil hasardeuse des chiffres de la mairie de Londres par "Le Figaro".

"Tourisme : Londres détrône Paris", titrait donc, jeudi, le principal quotidien de droite de l’Hexagone. Ces quelques mots, inscrits en une sur fond de Tamise et de Tower bridge ensoleillés, ont provoqué un vent de panique au sein de l’équipe du département tourisme de la mairie de Paris. Lui administrer par surprise une cuillère de Marmite – pâte noirâtre que seul un palais anglais sait apprécier – n’aurait pas fait meilleur effet. D’autant que l’information s’est propagée comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux et les sites Internet de la plupart des organes de presse français.


La politique touristique de Paris : sujet sensible

"J’ai couru au boulot dès que j’ai entendu la nouvelle, confie à FRANCE 24 Audrey Epeche, directrice de cabinet de Jean-Bernard Bros, l’élu en charge du tourisme à la mairie de Paris. Je me suis dit que j’avais laissé passer quelque chose". Car si la politique touristique de Paris est un sujet sensible en temps normal, il devient une véritable arme de guerre en période de campagne électorale.

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris (dirigée par la gauche depuis 2001), ne s’y est d’ailleurs pas trompée, et a saisi la perche que le Figaro lui tendait fort opportunément. "Notre capitale mérite mieux qu’une attractivité en perte de vitesse", a-t-elle tweeté avant de poster l’article du Figaro sur la plateforme de microblogging.

"En 2013, Londres a franchi la barre des 16 millions de touristes étrangers, devenant ainsi la ville la plus visitée au monde", affirme "Le Figaro", qui compare ce chiffre aux "15,9 millions d’étrangers" accueillis par Paris en 2012. La capitale londonienne se targue d’une hausse de 12 % de ses fréquentations touristiques au cours du premier semestre 2013, grâce à "l'effet Jeux olympiques", assure également le quotidien, citant la mairie de Londres. Sur son site Internet, "Le Figaro" a encore enfoncé le clou : dans une page publiée dans l’après-midi, le journal a retranscrit des réactions d’internautes, donnant lieu à une longue liste de critiques acerbes sur la Ville lumière.

Bataille de chiffres

"Nous démentons complètement les informations de cet article extrêmement brouillon, a réagi Audrey Epeche. 'Le Figaro' compare des chiffres de 2012 de Paris intra-muros à des prévisions de 2013 du Grand Londres, un territoire beaucoup plus vaste. Comparer ces chiffres, qui n’ont rien à voir, est terriblement problématique. Je ne sais d’ailleurs pas d’où "Le Figaro" sort le nombre de 15,9 millions de touristes étrangers à Paris en 2012, parce que nous n’avons communiqué que sur la totalité des touristes, français et étrangers confondus, qui ont visité Paris en 2012, soit 29 millions de personnes." Cocorico, au cours de cette même année, les rues du Grand Londres ne dénombraient "que" 27,6 millions de touristes, nationaux et étrangers.

Les chiffres de 2012 donnaient donc Paris en tête, "et cela sur des périmètres très différents", martèle Audrey Epeche. La mairie de Paris, sans divulguer de chiffres "encore à l’étude", table, en 2013, sur une augmentation de 5 % du nombre de touristes étrangers dans la capitale, et sur une hausse allant de 5 % à 7 %, français et étrangers confondus. À en croire l’équipe municipale, Londres n’a donc pas de quoi faire pâlir Paris du point de vue de ses fréquentations touristiques. "Un bon indice : la Tour Eiffel a encore battu des records de visites cette année", glisse-t-on à la mairie.

Le communiqué de la mairie de Londres sur lequel se base l’article du "Figaro" est d’ailleurs beaucoup moins affirmatif que ce que laisse entendre le quotidien. "La capitale britannique est en voie d’accueillir plus de 16 millions de visiteurs internationaux en un an pour la première fois de son histoire, se félicite l’Office de tourisme londonien dans un communiqué de presse. […] Au cours des neuf premiers mois de 2013, Londres a accueilli 12,8 millions de visiteurs, soit une augmentation de 12 % par rapport à 2012." L’organisme se garde bien de faire la moindre comparaison avec les autres capitales européennes, qu’il ne cite d’ailleurs à aucun moment.

L’agence de promotion du tourisme de la capitale britannique, contactée par FRANCE 24 s’est montrée un brin gênée par le tintouin provoqué outre-manche par l’article du "Figaro". Julie Chappell, sa directrice, assure : "Notre communiqué ne parle que de Londres. Nous ne nous occupons pas de nous comparer avec qui que ce soit, ce n’est absolument pas à l’ordre du jour, nous travaillons très bien avec Paris."

Première publication : 16/01/2014

  • DIPLOMATIE

    Londres modifie sa politique de visas pour attirer les touristes chinois

    En savoir plus

  • FRANCE

    Montmartre fête ses 80e vendanges en fanfare

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les "Greeters" français veulent offrir aux touristes un visage accueillant

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)