Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

Asie - pacifique

Kaboul : un restaurant fréquenté par des étrangers cible d'un attentat meurtrier

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/01/2014

Un kamikaze taliban a fait exploser une bombe, vendredi, près d'un restaurant libanais fréquenté par des ressortissants étrangers à Kaboul. Un dernier bilan fait état d'au moins 21 morts, dont treize étrangers.

Au moins 21 personnes, dont 13 ressortissants étrangers, ont péri, vendredi 17 janvier, à Kaboul dans une violente attaque menée par un commando taliban. Après qu'un kamikaze s'est fait exploser près du restaurant libanais fréquenté par les expatriés, des assaillants ont ouvert le feu "de manière arbitraire" sur les clients.

L'attaque, qui visait "La Taverne du Liban", un restaurant du centre de Kaboul prisé par la communauté expatriée, a été revendiquée par le porte-parole des Taliban, Zabiullah Mujahid, dans un courrier électronique. Il y a affirmé que l'attentat avait fait de "nombreuses victimes parmi les clients étrangers, des Allemands pour la plupart".

Quatre membres de l’ONU tués

Quatre membres de la mission de l'ONU en Afghanistan (Unama) ont été tués dans l'attaque, a annoncé l'organisation. Par ailleurs, deux Canadiens, deux ressortissants britanniques, deux citoyens américains et un policier danois figurent au nombre des victimes. Un représentant du Fonds Monétaire International (FMI) basé à Kaboul apparaît également sur la liste des tués, a annoncé l'institution dans un communiqué.

"Ces attaques ciblées contre les civils sont totalement inacceptables et sont une violation flagrante du droit humanitaire international", a déclaré le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, cité par un porte-parole.

À Washington, la porte-parole du département d'État Jennifer Psaki a "condamné dans les termes les plus fermes cet acte ignoble de terrorisme"

Rare violence

Plusieurs personnes présentes dans le restaurant au moment de l'attaque ont décrit des scènes d'une rare violence. Peu après 19 heures (14H30 GMT), "un kamikaze s'est fait exploser devant le restaurant", a indiqué le ministre adjoint de l'Intérieur, Mohammad Ayoub Salangi. Vendredi est un jour chômé en Afghanistan et l'établissement était vraisemblablement bondé.

Profitant de la confusion provoquée par la puissante détonation, qui a résonné dans tout le centre-ville de Kaboul, deux autres assaillants armés ont réussi à s'introduire dans l'établissement et se sont mis à tirer "de manière arbitraire" sur les clients, a-t-il ajouté. Ils ont eux-mêmes été abattus à la suite d'un échange de tirs avec des commandos des forces de sécurité afghanes, arrivés rapidement sur les lieux.

L’inquiétude

Le drame est survenu cinq jours après un attentat-suicide commis par un kamikaze taliban qui avait fait exploser sa charge contre un car de police à Kaboul, tuant deux personnes, dont un membre des forces de l'ordre afghanes.

Les rebelles lancent régulièrement des attaques à Kaboul, en particulier contre les symboles du pouvoir. L'an dernier, les insurgés avaient perpétré de violents attentats contre la Cour suprême (15 morts) et la présidence (trois morts), mais Kaboul avait toutefois été relativement épargnée par les violences de ces derniers mois.

Chassés du pouvoir en 2001 par une coalition internationale dirigée par les Américains, les Taliban mènent une insurrection meurtrière en Afghanistan, et les tentatives de négociations de paix n'ont pour le moment débouché sur aucun résultat concret.

Ces violences persistantes suscitent l'inquiétude, la force de l'Otan en Afghanistan devant retirer ses troupes d'ici à la fin de l'année. Ce retrait doit s'effectuer de surcroît dans un contexte politique sensible, une élection présidentielle étant prévue le 5 avril.

Avec AFP

Première publication : 17/01/2014

  • AFGHANISTAN

    Spozhmai, 10 ans, ne veut plus porter de veste avec des explosifs

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    L'armée afghane confrontée à une vague de désertions

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Un gouverneur afghan tué par un micro piégé le jour de l'Aïd

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)