Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Alain Duhamel signe "Une histoire personnelle de la Ve République"

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le fardeau d'une nation"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Start-up, la tentation de l'étranger

En savoir plus

#ActuElles

Le vin a-t-il un sexe ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : la francophonie à la traîne !

En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

Afrique

Ouganda : jugés "malades", les homosexuels n'iront pas en prison

© AFP | Le président ougandais

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/01/2014

Le président ougandais Yoweri Museveni n'a finalement pas ratifié le texte de loi prévoyant de criminaliser l'homosexualité dans la pays. Le chef de l'État estime que les gays sont des "malades", qui ont le "droit d'exister".

Le président ougandais Yoweri Museveni n’a donc pas ratifié le texte de loi criminalisant l’homosexualité dans le pays. Le chef de l’État a estimé, vendredi 17 janvier, que les homosexuels étaient des "malades", et qu’en vertu de cette "déficience mentale", ils ne pouvaient être emprisonnés ou tués.

Yoweri Museveni a déclaré que ces personnes avaient "le droit d'exister", a fait savoir Tamale Mirudi, son porte-parole. "Vous ne pouvez tuer une personne malade. Les personnes reconnues coupables de pratiques homosexuelles ne peuvent être emprisonnées à vie", selon les propos du président, rapportés par son porte-parole.

Le gouvernement ougandais nie avoir reculé face à la pression internationale. "Ce n'est pas à cause d'un lobby. Personne n'a influencé le président", a insisté Tamale Mirudi. "Le président a déclaré de façon constante que nous avons toujours eu des homosexuels en Afrique et qu'ils n'ont jamais été persécutés. Mais nous ne les autoriserons pas à se marier en public, à organiser une manifestation à Kampala", a-t-il poursuivi.

En Ouganda, où l'homophobie est très répandue et où la législation réprimait déjà fortement l'homosexualité, le parlement avait adopté en décembre 2013 un texte qui criminalisait la promotion publique de relations avec des personnes de même sexe, y compris les discussions de groupes militants. Les récidivistes étaient passibles de la prison à vie. Dans sa première version, ce texte prévoyait la peine de mort.

Avec AFP

Première publication : 17/01/2014

  • OUGANDA

    Les homosexuels ougandais passibles de la prison à vie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)