Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Christine Salem, la voix du Maloya

En savoir plus

FOCUS

Dans les coulisses du spectacle chorégraphique du 14 juillet

En savoir plus

SUR LE NET

Israël : des selfies dans les abris anti-bombes

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Vidéo : hommage au dernier tirailleur sénégalais de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : Adidas remporte la Coupe, Nike le soulier d'or

    En savoir plus

  • L'Église anglicane accorde aux femmes le droit de devenir évêque

    En savoir plus

  • Tour de France : victime d'une chute, Alberto Contador abandonne

    En savoir plus

  • Disparition de Nadine Gordimer, l'écrivaine nobelisée et anti-apartheid

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : "Il n'est jamais trop tard pour rétablir l'histoire"

    En savoir plus

  • Vidéo : À Bamako, on préserve la mémoire des soldats maliens de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Ex-otage des Taliban, le controversé sergent Bergdahl reprend du service

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne progresse vers Lougansk

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Vidéo : le Costa Concordia flotte de nouveau

    En savoir plus

  • François Hollande promet des réformes urgentes et des baisses d'impôts

    En savoir plus

  • À Nice, les rassemblements pro-palestiniens interdits par la préfecture

    En savoir plus

  • Chine : des enfants-ouvriers dans l'usine d'un fournisseur de Samsung

    En savoir plus

  • La banque Citigroup paiera sept milliards de dollars pour éviter un procès

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • Vidéo : le champ de bataille des Dardanelles, un lieu de pèlerinage en Turquie

    En savoir plus

Economie

Le réfrigérateur connecté, nouvelle cible des pirates informatiques

© Proofpoint

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 17/01/2014

Une société de sécurité informatique a mis à jour le premier réseau d’objets connectés à l’Internet, utilisé par des pirates informatiques pour diffuser des centaines de milliers de spams. Dans le lot, ils ont même trouvé un réfrigérateur.

Le réfrigérateur pourrait-il devenir la prochaine arme de cyberattaque massive ? On n’en est pas là, mais la découverte d’une société de sécurité informatique vient renforcer les craintes de certains à l'égard de l’Internet des objets - les objets connectés - qui pourrait se transformer en nouveau paradis pour cybercriminels.

La société Proofpoint a en effet mis à jour, jeudi 16 janvier, un réseau comptant plus de 100 000 objets connectés - comme des télévisions dernier cri, des routeurs et “au moins un réfrigérateur” - piratés par des cybercriminels afin d'envoyer 750 000 spams. Cette opération s’est déroulée entre le 23 décembre 2013 et le 6 janvier 2014, ont établi les experts de Proofpoint.

“C’est la première utilisation d’un réseau d’objets connectés ‘zombies’ mis à jour”, remarque Jean-François Beuze, président de la société française de sécurité informatique Sifaris. Il s’agit, en fait, de périphériques connectés à l’Internet dont des pirates informatiques ont pris le contrôle et qui leur servent de passerelles pour mener leurs attaques. Ils "rendent ainsi plus difficile l’identification des responsables”, explique Jean-François Beuze. Jusqu’à présent, seuls des ordinateurs étaient utilisés pour ce genre d'opération.

Mettre les dollars avant les bœufs

L’intérêt des cybercriminels pour les réfrigérateurs et autres objets “intelligents” s’explique par la popularité grandissante du secteur de l’Internet via ces objets. Stars du dernier CES, le salon high-tech de Las Vegas, ces nouvelles extensions du domaine du Web entrent dans de plus en plus de foyers. “Plus ces objets deviennent grand public, plus il y aura d’opportunités pour les cybercriminels”, confirme Jean-François Beuze.

Surtout que leur sécurité est loin d’être à la hauteur. “Les constructeurs font la même erreur qu’avec les PC, les portables et les tablettes, ils mettent les dollars avant les bœufs”, souligne Jean-Franços Beuze. En clair, ce spécialiste regrette que la course aux innovations se soit faite au détriment des problématiques de sécurité. La preuve : il a suffi à l’équipe de Proofpoint de rentrer, à distance, l’une des associations “nom d’utilisateur/mot de passe” les plus simples pour avoir accès au panneau de contrôle du fameux réfrigérateur déjà victime des pirates informatiques.

Dans le cas de ce réseau d’objets “zombies”, il ne s’agissait que de spams, donc d’une attaque basique. “Les utilisateurs légitimes de ces téléviseurs et autres périphériques n’ont connu aucun désagrément, mais ce n’est qu’un début”, prévient Jean-François Beuze. Il rappelle que le spam était également la plaie principale de la sécurité informatique sur ordinateur au début des années 2000. Pour lui, la prochaine étape devrait consister à lancer des attaques par déni de service par objet connecté interposé, c'est-à-dire envoyer un nombre suffisamment important de requêtes par Internet pour saturer les serveurs d’un site.

Et après ? La communauté de la sécurité informatique a déjà démontré par le passé les faiblesses du monde de l’Internet des objets. En 2012, un "hacker" avait réussi à prendre le contrôle à distance d’un pacemaker et en juillet 2013, un autre expert informatique avait démontré à un journaliste du magazine "Forbes" comment il pouvait désactiver à distance les freins d’une voiture électrique.

Première publication : 17/01/2014

  • CYBERSÉCURITÉ

    Aux États-Unis, le hold-up numérique du siècle

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Le hacker était dans le visiophone pour bébé

    En savoir plus

  • INTERNET

    Pour Google, "l'ère du mot de passe touche à sa fin"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)