Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

FRANCE

François Hollande à Tulle, Valérie Trierweiler à la Lanterne

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/01/2014

François Hollande a présenté ses vœux dans sa région de Corrèze, samedi, alors qu'à Paris, sa compagne Valérie Trierweiler sortait de la Pitié-Salpêtrière où elle a été hospitalisée le 10 janvier, après l'affaire "Closer".

En temps normal, les vœux du président de la République dans son fief corrézien de Tulle auraient été un événement confidentiel. Mais cette année, une centaine de journalistes internationaux s’y sont pressés. Du jamais vu depuis l'élection de François Hollande à la présidence de la République, le 6 mai 2012. Est-ce son éloge de la ruralité qui plaît tant ? Ou le parfum de scandale flairé aux quatre coins du monde, huit jours après les révélations d’une liaison du président avec l’actrice Julie Gayet et l’annonce, samedi 18 janvier, de la sortie de l’hôpital de sa compagne, Valérie Trierweiler ?

Le président de la République, en tous cas, a soigneusement évité le sujet lors de l'inauguration de la gendarmerie et des centres de secours flambant neufs du canton de Vigeois. Puis, il a renoncé aux bains de foule qu’il aime tant, limitant autant que faire se peut les contacts avec la presse. Tout juste s'est-il autorisé une allusion à la politique nationale et à son pacte de responsabilité pour les entreprises en s'exprimant devant les pompiers de Vigeois. L'ancien centre de secours était d'un accès difficile l'hiver, "situé dans un virage, je ne vais pas dire 'un tournant' parce que ça pourrait être mal compris", a-t-il plaisanté, évoquant à demi-mot le débat autour de sa ligne social-démocrate, désormais assumée.

François Hollande a également évité le marché de Tulle où il avait pris l'habitude de "déambuler" depuis son élection à l'Élysée, aux côtés de sa compagne, Valérie Trierweiler. Enfin, le plus souvent. Il y avait également été aperçu en juillet, selon le magazine "Closer" à l’origine des fameuses révélations, aux côtés de l'actrice Julie Gayet.

Valérie Trierweiler quitte l’hôpital et remercie ceux qui l'ont soutenue

Quelques heures après les révélations de "Closer" le 10 janvier, la première dame avait été hospitalisée à la Pitié-Salpêtrière. Victime d’un "coup de fatigue", selon son entourage, elle y est restée plus d’une semaine avant d'en sortir samedi en milieu d'après-midi, selon plusieurs médias.

Valérie Trierweiler s'est ensuite rendue à la Lanterne, la résidence présidentielle en lisière du parc du château de Versailles, afin de s'y reposer. L'Élysée a opposé un "Pas de commentaire" à l'AFP qui l'interrogeait, à l'instar des proches de la compagne du président restés silencieux. Elle, en revanche, s'est exprimée pour la première fois depuis le début de l'affaire, remerciant sur son compte Twitter tous ceux qui l'ont soutenue : "Merci du fond du cœur à tous ceux qui ont envoyé des messages de soutien et de rétablissement via Twitter, SMS ou courriels. Très touchée" a-t-elle déclaré samedi en début de soirée. 

Le président, qui n'a pas démenti cette liaison, s'était rendu au chevet de sa compagne jeudi soir. Lors de sa conférence de presse mardi, il s'était refusé à commenter sa vie privée, évoquant des "moments douloureux" traversés par son couple.

Une photo "au parfum de scandale"

En terre corrézienne, les conversations sur la vie privée du président allaient en revanche bon train. "Il faut qu'il se fasse tout petit", jugeaient de bon matin Nadine et Régis, alignant leurs saucissons artisanaux sur l'étal. Avant d'ajouter, comme beaucoup d'autres, l'expression de sentiments mesurés : "Sa vie privée ne nous intéresse pas du tout".

Pourtant, à Tulle aussi, l'affaire "Hollande-Gayet" a fait le bonheur des marchands de journaux. "Closer" s’y est arraché comme des petits pains et "La Montagne", le quotidien régional, titrait vendredi 17 janvier : "La mystérieuse photo au parfum de scandale". Il s'agit d'un cliché qu'un inconnu aurait pris de François Hollande et Julie Gayet ensemble à Tulle, lors d'une visite impromptue, le 20 juillet. En quelques heures, le site avait déjà reçu 40 000 visites.

Avec AFP

Première publication : 18/01/2014

  • ÉDITORIAL

    La vie privée du président Hollande : réponse à la presse britannique

    En savoir plus

  • FRANCE

    "Les affaires privées se traitent en privé", affirme Hollande à la presse

    En savoir plus

  • FRANCE

    Valérie Trierweiler hospitalisée à Paris

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)