Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un Chinois écope de la prison à vie pour avoir empoisonné des raviolis

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/01/2014

Un ouvrier chinois qui voulait se venger de son patron a empoisonné des raviolis à l'insecticide, intoxiquant 13 personnes au Japon et en Chine, en 2008. Le coupable a été condamné lundi à la prison à vie.

Un ouvrier chinois coupable d’avoir empoisonné des raviolis pour se venger de son patron, intoxiquant 13 personnes au Japon et en Chine, a été condamné lundi à la prison à vie par un tribunal de Shijiazhuang (nord) pour "ajout de substances dangereuses", selon les médias officiels.

L’affaire remonte à 2008. Peu avant les Jeux olympiques de Pékin, Lu Yueting avait injecté, à l’aide d’une seringue, un produit toxique dans des raviolis fabriqués dans l'usine agroalimentaire dans laquelle il était employé.

Un goût de vengeance

Au moment de son arrestation en mars 2010, le coupable avait avoué être mécontent de son salaire.

Le scandale avait tendu les relations déjà délicates entre les deux pays, les Japonais s'alarmant des problèmes récurrents de sécurité alimentaire en Chine. Pékin, de son côté, avait durant des semaines refusé d'envisager toute responsabilité chinoise, en évoquant une contamination "criminelle" hors de Chine.

L'accusation a souligné que l'empoisonnement des raviolis avait engendré des pertes financières importantes pour l'entreprise après que le Japon eut retiré les gyozas de la vente.

La réputation des produits "made in China" a été gravement ternie ces dernières années par une série de scandales de sécurité alimentaire.

Avec AFP

Première publication : 20/01/2014

  • JUSTICE

    Chine : l'empoisonneur aux raviolis devant ses juges

    En savoir plus

  • INTOXICATION ALIMENTAIRE

    Violentes manifestations en Inde après l'intoxication mortelle de 22 écoliers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)