Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bachar al-Assad, "boucher" ou interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" serait déprogrammé du FESPACO

En savoir plus

FOCUS

Élections européennes : l'enjeu de l'immigration

En savoir plus

FOCUS

Les officiers du LAPD équipés de caméras portatives

En savoir plus

FOCUS

En Tunisie, le tourisme reprend des couleurs

En savoir plus

FOCUS

Le FPÖ ou la nostalgie d'un "monde allemand"

En savoir plus

FOCUS

Les médias pakistanais n’hésitent plus à s’autocensurer

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fumio Kishida , ministre des Affaires étrangères du Japon

En savoir plus

POLITIQUE

"Le vrai problème, c’est le fonctionnement de l’État grec"

En savoir plus

FRANCE

McDonald’s soupçonné d’évasion fiscale

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/01/2014

Dans une enquête à paraître mercredi, l’hebdomadaire "L’Express" révèle que McDonald’s, le géant de la restauration rapide, aurait soustrait 2,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires à l’impôt français.

Selon le journal "L’Express", qui publie une enquête sur le sujet mercredi, le géant américain du fast-food Mcdonald’s est soupçonné d’évasion fiscale par le ministère français des Finances. Selon l’article, McDonald’s aurait transféré 2,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires à l’étranger.

L’hebdomadaire, qui cite "les services de Bercy", explique que les quelques 300 restaurants de la firme franchisés en France versent en réalité leurs redevances à deux succursales du groupe ouvertes en Suisse et au Luxembourg, en janvier 2009. Deux pays où l'impôt sur les bénéfices est plus faible que dans l’Hexagone.

"Depuis 2009, plus de 2,2 milliards d'euros, selon les services de Bercy, ont été transférés directement au Luxembourg et en Suisse sans que la filiale tricolore n'ait acquitté sur ces sommes le paiement de la TVA et de l'impôt sur les bénéfices", écrit "L'Express" dans son édition de mercredi.

Un manque à gagner de plusieurs centaines de millions d’euros

Sauf que "selon l'administration fiscale, les commissions reversées par les franchisés doivent bien être soumises à l'impôt dans l'Hexagone", explique l’article, qui dévoile par ailleurs que "le manque à gagner pour l'État est susceptible de s'élever à plusieurs centaines de millions d'euros".

Une perquisition aurait été menée par les services fiscaux au siège de McDonald’s à Guyancourt (Yvelines) le 15 octobre dernier, révèle également le magazine, qui précise que cette information a été confirmée par le distributeur.

Sollicités mardi par l’AFP, le ministère des Finances et McDonald’s ont refusé de commenter ces informations.

Avec AFP
 

Première publication : 21/01/2014

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Israël-Palestine : le McDonald’s de la discorde

    En savoir plus

  • FRANCE

    "Stigmatisé" sur la baisse de la TVA, McDonald's riposte avec "mauvaise foi"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)