Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

FRANCE

McDonald’s soupçonné d’évasion fiscale

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/01/2014

Dans une enquête à paraître mercredi, l’hebdomadaire "L’Express" révèle que McDonald’s, le géant de la restauration rapide, aurait soustrait 2,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires à l’impôt français.

Selon le journal "L’Express", qui publie une enquête sur le sujet mercredi, le géant américain du fast-food Mcdonald’s est soupçonné d’évasion fiscale par le ministère français des Finances. Selon l’article, McDonald’s aurait transféré 2,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires à l’étranger.

L’hebdomadaire, qui cite "les services de Bercy", explique que les quelques 300 restaurants de la firme franchisés en France versent en réalité leurs redevances à deux succursales du groupe ouvertes en Suisse et au Luxembourg, en janvier 2009. Deux pays où l'impôt sur les bénéfices est plus faible que dans l’Hexagone.

"Depuis 2009, plus de 2,2 milliards d'euros, selon les services de Bercy, ont été transférés directement au Luxembourg et en Suisse sans que la filiale tricolore n'ait acquitté sur ces sommes le paiement de la TVA et de l'impôt sur les bénéfices", écrit "L'Express" dans son édition de mercredi.

Un manque à gagner de plusieurs centaines de millions d’euros

Sauf que "selon l'administration fiscale, les commissions reversées par les franchisés doivent bien être soumises à l'impôt dans l'Hexagone", explique l’article, qui dévoile par ailleurs que "le manque à gagner pour l'État est susceptible de s'élever à plusieurs centaines de millions d'euros".

Une perquisition aurait été menée par les services fiscaux au siège de McDonald’s à Guyancourt (Yvelines) le 15 octobre dernier, révèle également le magazine, qui précise que cette information a été confirmée par le distributeur.

Sollicités mardi par l’AFP, le ministère des Finances et McDonald’s ont refusé de commenter ces informations.

Avec AFP
 

Première publication : 21/01/2014

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Israël-Palestine : le McDonald’s de la discorde

    En savoir plus

  • FRANCE

    "Stigmatisé" sur la baisse de la TVA, McDonald's riposte avec "mauvaise foi"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)