Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Afrique

Reportage : le difficile retour des déplacés en Centrafrique

Vidéo par Ben BARNIER

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/01/2014

Au lendemain de son élection, la nouvelle présidente de la République centrafricaine Catherine Samba-Panza a appelé les milliers de déplacés à rentrer chez eux. FRANCE 24 est allé à la rencontre de l'un d'entre eux, le pasteur Narlais Ngoualesso.

Après des semaines d'exil, le pasteur Narlais Ngoualesso, sa femme et ses cinq enfants sont rentrés chez eux. Ils avaient fui la Centrafrique pour se réfugier en République démocratique du Congo, après de violents incidents dans leur quartier de Bangui entre les ex-rebelles de la Séléka et les milices chrétiennes anti-Balaka.

"Mon bébé des fois, on le met ici et ce jour-là, la balle est tombée comme ça", raconte à FRANCE 24 ce pasteur de Bangui en montrant le berceau de son enfant. "On a vu que la situation était devenue très difficile et il a fallu trouver un endroit ailleurs", poursuit-il.

La femme de Narlais Ngoualesso est contente d’être revenue chez elle, mais elle n’oublie pas les incidents qui ont menacé sa famille : "Ici, il y a des enfants qui sont petits. S’il y a encore quelque chose qui ne va pas, on va encore courir pour y échapper. C’est cela qui me fait peur".

Le pasteur explique qu’il ne peut pas retourner dans son église car elle est entourée de membres des Séléka. Il pense cependant qu’il est essentiel pour les siens d’essayer de retrouver une vie normale, dans leur quartier, alors que la nouvelle présidente du pays Catherine Samba-Panza lance un appel à l’apaisement : "Je suis sûr que cela va aller mieux, puisqu’elle va jouer la neutralité. La plupart des lieux que tenait la Séléka sont déjà détruits et la plupart d’entre eux sont partis. Présentement, je me sens un peu en sécurité".

Des milliers de déplacés centrafricains, qui ont fui les violences, ne sont pas encore rentrés chez eux. La nouvelle présidente espère réussir à pacifier le pays et les convaincre de retrouver leurs villes.

Première publication : 22/01/2014

  • CENTRAFRIQUE

    Samba-Panza : "Impulser une dynamique de réconciliation et d’apaisement"

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Catherine Samba-Panza, une "maire courage" aux commandes de la Centrafrique

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Les inséparables archevêque et imam de Bangui en Europe pour réclamer de l'aide

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)