Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

FRANCE

La garde à vue de Dieudonné levée

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/01/2014

Suite à la plainte d’un huissier pour violences, Dieudonné a été placé en garde à vue mercredi avant d’être relâché dans la soirée. Le polémiste, qui a contesté les faits, a été confronté à sa supposée victime.

Le polémiste Dieudonné M’bala M’bala, dont le spectacle "Le Mur" a suscité une vive controverse ces dernières semaines, a été placé en garde à vue mercredi 22 janvier dans une gendarmerie d'Eure-et-Loir. Il avait été interpellé à la suite de la plainte d'un huissier de justice pour violences. Après une confrontation avec le plaignant, il a été libéré dans la soirée, à 20h25.

 

Au cours d'une première garde à vue dans la nuit de mardi à mercredi, le polémiste avait "contesté toute présence sur les lieux le soir des faits et être l'auteur du coup de feu" pour lequel il était convoqué, selon Patrice Ollivier-Maurel, le procureur de la République de Chartres. Une position qu’il a réaffirmée au cours de la confrontation, a-t-on appris dans la soirée.

La compagne de Dieudonné, Noëmie Montagne, avait déjà été entendue par les gendarmes mardi.

 

 

"Lundi 20 janvier, deux huissiers de justices mandatés par la direction régionale des finances publiques à Paris se sont présentés aux alentours de 20 heures, au domicile de Madame Noëmie Montagne et Monsieur Dieudonné M'bala M'bala pour délivrer à ce dernier plusieurs commandements de payer", a précisé le magistrat dans son communiqué. "L'un des huissiers dit avoir été reçu par Mme Montagne qui lui a demandé de partir et avoir identifié formellement Monsieur Dieudonné M'bala M'bala qui n'a pas répondu à ses injonctions", ajoute le document.

"Constatant qu'il ne pouvait remettre les commandements en main propre, l'huissier a regagné son véhicule et a aperçu au même moment une arme faire feu par dessus le portail. Le soir même, il déposait plainte contre X tout en précisant n'avoir pas été en mesure d'identifier le porteur de cette arme", développe Patrice Ollivier-Maurel.

Perquisition menée au domicile de Dieudonné mardi

La brigade des recherches de Dreux a également été saisie par le procureur de la République pour mener une enquête de flagrance pour violences avec armes sans ITT sur un officier public ministériel. Le parquet affirme que "le tir de flash ball a été caractérisé par plusieurs éléments matériels". L'engin a été retrouvé par les enquêteurs au cours d’une perquisition menée mardi, ont affirmé deux sources citées par l’AFP.

Depuis le début de l’affaire, lundi 20 janvier, Dieudonné, sa compagne et ses avocats contestent la version donnée par les huissiers. Sanjay Mirabeau, l’avocat du polémiste, affirme que les huissiers "ont essayé de passer par-dessus la palissade" entourant la propriété. "La compagne de Dieudonné et le service de sécurité leur ont alors demandé de partir", a-t-il expliqué à l'AFP.

Avec AFP

 

Première publication : 22/01/2014

  • FRANCE

    Dieudonné abandonne définitivement son spectacle "Le Mur"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le Conseil d'État valide l'interdiction du spectacle de Dieudonné àTours

    En savoir plus

  • FRANCE

    Dieudonné : la "quenelle" de la discorde

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)