Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

La mode de 2014 marquée par une douce révolution et une prise de conscience des créateurs.

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

SPORT

Le cycliste Danilo Di Luca propose de "libéraliser" le dopage

© AFP / L'Italien Danilo Di Luca, vainqueur du Giro 2007

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/01/2014

Le cycliste Danilo Di Luca, suspendu à vie pour dopage, a déclaré dans une interview télévisée qu'il est "impossible" de terminer dans les 10 premiers du Tour d'Italie sans se doper. L’Italien se prononce aussi pour une "libéralisation" du dopage.

"C'est impossible d'arriver dans les dix premiers du Giro sans utiliser le dopage", confesse le cycliste italien Danilo Di Luca dans l'émission satirique "Le iene" (les hyènes) diffusée sur Italia 1, dont la presse italienne a publié, mercredi 22 janvier, des extraits.

"Selon moi, 90% des 200 coureurs du Giro se dopent", ajoute le vainqueur du Giro 2007 âgé de 37 ans. "Le dopage ne change pas les valeurs sur la route, s'il n'existait pour personne, les résultats seraient les mêmes", commente Di Luca, qui se prononce pour une "libéralisation" (du dopage). "Peut-être serait-ce la meilleure solution", ajoute-t-il.

Di Luca évoque également "les combines"

Danilo Di Luca, originaire des Abruzzes, parle également des "combines". "Elles existent, bien sûr. Sur un final à cinq coureurs, s'il y en a un qui se sent plus fort, il peut dire à un autre coureur qui n'est pas de son équipe : Je te donne tant et tu m'emmènes le sprint, je te donne tant et tu vas me chercher celui qui s'échappe. Je l'ai fait, et on m'a payé."

Contrôlé positif à l'EPO en avril, l’Italien a été suspendu à vie par le Tribunal national antidopage du Comité olympique italien (Coni) le 5 décembre 2013. Danilo Di Luca avait déjà été sanctionné deux fois : en 2007, l'année de sa victoire dans le Giro, dans le cadre de l'enquête ‘Oil for drugs’, et pour un contrôle positif à l'EPO en 2009, qui lui avait valu une suspension d'un an.

Avec AFP

Première publication : 22/01/2014

  • CYCLISME

    Utrecht accueillera le grand départ du Tour de France 2015

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Tour de France 2014 : le tracé donne la part belle au Nord et à l'Est

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Londres, mortelle capitale pour les cyclistes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)