Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Si on commence à accueillir toute la misère du monde..."

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

  • Gaza : tirs meurtriers contre une école de l'ONU, fragile espoir de trêve

    En savoir plus

  • Bousculade meurtrière lors d'un concert à Conakry

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

FRANCE

Non-cumul des mandats : l'Assemblée adopte définitivement le projet de loi

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/01/2014

À partir de 2017, les parlementaires français ne pourront plus cumuler leur mandat avec celui d'une fonction exécutive locale. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s'est félicité de "cette grande avancée" pour la vie politique.

Les deux projets de loi interdisant à partir de 2017 le cumul d'un mandat parlementaire avec celui d'une fonction exécutive locale ont été définitivement adoptés mercredi 22 janvier par le Parlement français.

Le premier texte, qui a été approuvé par 313 voix contre 225, empêchera aux parlementaires d'être maires, adjoints, présidents ou vice-présidents d'intercommunalité, de conseil départemental, de conseil régional ou du conseil d'administration d'une société d'économie mixte locale. Ils pourront toutefois continuer à être conseillers municipaux, départementaux ou régionaux.

Les groupes PS et écologiste qui ont voté pour estiment, que ce dispositif qui ne s'appliquera pas aux élections municipales de mars prochain, va permettre de rajeunir et de renouveler le personnel politique. Ce non-cumul des mandats permettra également aux parlementaires d'exercer leur fonction "à temps plein". Juste après le vote, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a salué "une grande avancée dans la modernisation de la vie politique de ce pays".

Ces détracteurs jugent en revanche que cette réforme va couper les élus de la réalité du terrain et l'UMP a promis de revenir sur le texte en cas d'alternance en 2017. "Jamais vous ne reviendrez, si un jour vous avez la majorité, sur cette loi qui est considérée par une immense majorité de Françaises et de Français comme un grand progrès", leur a répondu le chef du gouvernement.

L'Assemblée nationale a également adopté, par 300 voix pour et 198 contre, un deuxième texte interdisant le cumul aux parlementaires européens. Ce dispositif sera lui aussi mis en place en 2017 et ne s'appliquera donc pas aux élections européennes de mai prochain.


Avec AFP et Reuters

Première publication : 22/01/2014

COMMENTAIRE(S)