Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du Sud : violentes manifestations à Mahikeng

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La fin d'une ère : Arsène Wenger quitte Arsenal

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 23/01/2014

"Il était une fois George Stinney"

© France 24

Presse internationale, Jeudi 23 janvier 2014. Au menu de cette revue de presse internationale, les affrontements en Ukraine, la confrontation syrienne à Montreux, et la peine de mort aux Etats-Unis.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale en Ukraine, où les affrontements entre manifestants pro-européens et forces de l'ordre ont fait cinq morts, hier, à Kiev.
 
Après deux mois de manifestations, la confrontation a pris un tour «mortel», titre The Wall Street Journal.
 
Daffrontements ultra-violents à la Une, également, du International New York Times, qui évoque une capitale, Kiev, «au bord de l’état d’urgence». Dans le même temps, rapporte le journal, Viktor Ianoukovitch recevait les leaders de l'opposition, sans toutefois parvenir à un accord qui puisse mettre un terme à la confrontation. The New York Times appelle l’Europe et les Etats-Unis à affirmer clairement leur opposition à la violence, mais aussi à adresser un message clair et ferme à Yanoukovitch, lui signifiant qu’il paierait très cher toute tentative d’utiliser ses rencontres avec l’opposition pour simplement gagner du temps, ou une éventuelle répression de la contestation par la violence.
 
«L’Ukraine est au bord de la catastrophe», s’alarme The Independent, en ajoutant qu’il est «encore temps» pour Yanoukovitch d’«éviter le désastre», en acceptant de s’engager dans de vraies discussions avec l’opposition, et en retirant les lois liberticides qu’il vient de faire voter au parlement – des lois contre la liberté de réunion et la liberté d’informer, notamment.
 
Confrontation, également, à Montreux, en Suisse, où sont réunis, pour la première fois depuis le début de la guerre civile, le régime et l’opposition syriens. Et là encore, dialogue de sourds, et désaccords complets. Pour L’Orient Le Jour, la faute en incombe à «l’arrogance du régime syrien», qui ne veut pas entendre parler de départ de Bachar El Assad.
 
Hier, c’est bien une autre guerre, celle des mots  qui a commencé, confirme The Independent, en évoquant les «échanges amers» entre le régime et l’opposition.
 
«Nous espérons (que cette conférence) mènera quelque part, mais nous n’y croyons pas. Mais que nous reste-t-il à part l’espoir?», demande un opposant syrien sur The Daily Beast.
 
Aux Etats-Unis, le Mexicain Edgar Tamayo Arias a été exécuté hier soir au Texas, après sa condamnation pour le meurtre d'un policier en 1994 à Houston. Il avait été privé de ses droits consulaires, en violation de la Convention de Vienne. Un scandale de plus dans la longue histoire de la peine de mort aux Etats-Unis, rappelle The Independent, qui revient sur l’histoire bouleversante de George Stinney, un gamin noir de 14 ans exécuté en 1944 pour un crime que sa famille nie toujours. George Stinney dont le procès pourrait finalement être rouvert, 70 ans après sa mort.
 
Plus de cent ans après le naufrage du Titanic, c’est un mensonge qui refait surface, le récit d’une rescapée qui n’en n’était pas une. Une histoire pêchée dans Le Parisien.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/04/2018 Immigration

Grande-Bretagne : les oubliés de la génération Windrush

Dans cette seconde revue de presse du vendredi 20 avril : le tollé suscité en Grande-Bretagne par l'arrêt des soins d'un immigré de la génération Windrush oubliée par le...

En savoir plus

20/04/2018 Manifestations

"Universités : le ras-le-bol des antibloqueurs"

Dans cette première revue de presse du vendredi 20 avril : le bilan de la journée de mobilisation d'hier en France, le mécontentement sanglant au Nicaragua et la stratégie...

En savoir plus

19/04/2018 Rap

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

Dans cette seconde revue de presse du jeudi 19 avril, la diplomatie "sans but" de Donald Trump vis-à-vis de la Corée du Nord, l'annonce d'élections anticipées en Turquie, les...

En savoir plus

19/04/2018 Angela Merkel

Sur l'Europe, "Macron et Merkel rentrent dans le dur"

Dans la presse, ce jeudi 19 avril, la rencontre entre Emmanuel Macron et Angela Merkel à Berlin, l'appel à la grève générale lancé en France par la CGT, la guerre du "free...

En savoir plus

18/04/2018 Journalisme

Forbidden Stories : "Pour que le travail de Daphne Caruana Galizia ne soit pas perdu"

Dans cette seconde revue de presse du mercredi 18 avril, le collectif Forbidden Stories reprend les enquêtes de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia, tuée il y a six...

En savoir plus