Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Clinton 1 - Trump 0"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Gabon, retour au calme, mais climat politique tendu à la veille de l'investiture d'Ali Bongo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le drôle de selfie d'Hillary Clinton

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise migratoire en France : Hollande à Calais pour la première fois de son mandat

En savoir plus

LE DÉBAT

Clinton – Trump : un duel décisif ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Mondial de l'auto : un salon en perte de vitesse ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Clinton - Trump : un premier face-à-face décisif

En savoir plus

Afrique

La présidente centrafricaine, Catherine Samba-Panza, a prêté serment

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/01/2014

La présidente de transition de la Centrafrique, Catherine Samba-Panza, a pris ses fonctions après avoir prêté serment. Élue le 20 janvier par le Parlement, elle aura pour priorité de pacifier un pays déchiré par des tueries interreligieuses.

En Centrafrique, la nouvelle présidente de transition, Catherine Samba-Panza, a prêté serment jeudi 23 janvier devant les magistrats de la Cour constitutionnelle provisoire. Sa prise de fonction intervient deux jours après son élection par le Parlement. La cérémonie s’est tenue au palais de l’Assemblée nationale, où siège le Conseil national de transition (CNT), en présence du ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius et du président gabonais Omar Bongo Ondimba.

Dans la foulée, la Banque mondiale a annoncé qu’une aide d’urgence de 100 millions de dollars (73 millions d’euros) serait allouée à la Centrafrique afin d’endiguer la crise humanitaire née du conflit interreligieux qui dure depuis plusieurs mois.

Un défi d’envergure à relever

Cette aide devrait notamment permettre de dispenser des soins de santé et de la nourriture aux populations les plus touchées. Versée au cours de l’année 2014, elle sera aussi dédiée au rétablissement des "services publics de base […] dans la mesure où les conditions de paix et de sécurité s’amélioreront", précise l’organisation dans un communiqué.

Catherine Samba-Panza est la première femme à accéder à la tête de la République de Centrafrique. Elle succède à Michel Djotodia, qui avait pris le pouvoir après le coup d'État de l’ex-rébellion Séléka avant d’être contraint de quitter ses fonctions, vendredi 17 janvier, sous la pression des dirigeants d’Afrique centrale et de la France.

La nouvelle présidente devrait nommer rapidement son Premier ministre, probablement d'ici vendredi soir, selon des sources politique et diplomatique, pour avoir en début de semaine un gouvernement prêt à relever le défi de restaurer la paix après des mois de haines intercommunautaires et de violences.

Avec AFP

Première publication : 23/01/2014

  • Le journal de l'Afrique

    Catherine Samba-Panza, première femme à la tête de la Centrafrique

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Catherine Samba-Panza, une "maire courage" aux commandes de la Centrafrique

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Reportage : le difficile retour des déplacés en Centrafrique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)