Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

Afrique

Soudan du Sud : les belligérants ont signé un cessez-le-feu

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/01/2014

Réunis en Éthiopie à Addis Abeba, les représentants du président sud-soudanais Salva Kiir et ceux de l'ex-vice président Riek Machar ont signé un cessez-le-feu qui doit être appliqué sous 24 heures.

À Addis Abeba, en Éthiopie, le gouvernement sud-soudanais et la rébellion menée par l'ex-vice-président Riek Machar ont signé, jeudi 23 janvier, un accord de cessez-le-feu qui doit être appliqué dans les 24 heures. Cette entente, négociée devant des diplomates étrangers et des journalistes, doit permettre au Soudan du Sud de retrouver la paix après plus d’un mois de violences sanglantes entre les troupes rebelles et celles du président Salva Kiir.

Les deux camps ont également signé un accord qui prévoit la libération de onze détenus proches de Riek Machar, sans pour autant qu’une date de libération ait été fixée. Cette question était l’une de celles qui avait compliqué les pourparlers entamés début janvier.

"Ces deux accords sont les ingrédients pour créer un environnement propice à une paix totale dans mon pays", a déclaré Taban Deng, le négociateur en chef des rebelles, pendant la cérémonie de signature. "Nous espérons pouvoir atteindre rapidement un accord (plus global) qui mettra un terme au bain de sang", a réagi Nhial Deng Nhial, son homologue du gouvernement.

Un préambule à la réconciliation

Ce premier pas est particulièrement encourageant alors que les pourparlers, menés sous l’égide de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (Igad), peinaient à se concrétiser depuis le début du mois de janvier. Jeudi, le médiateur en chef pour l'Igad, Seyoum Mesfin, a salué la "conclusion" d'un premier round de négociations, après la signature de ces deux premiers accords. "Nous devrons bientôt continuer avec un dialogue politique et travailler à une réconciliation nationale", a-t-il ajouté.

La Maison Blanche a salué jeudi le cessez-le-feu, le qualifiant de "première étape cruciale" dans un règlement de cette crise meurtrière. Le porte-parole du président américain Barack Obama, Jay Carney, a en outre affirmé que les États-Unis souhaitaient voir "les deux parties appliquer rapidement et pleinement" les clauses de cet accord.

Depuis le 15 décembre, le Soudan du Sud est en proie à de violents heurts qui mettent aux prises les forces sud-soudanaises loyales au président Salva Kiir et la rébellion regroupée derrière Riek Machar. Le conflit a déjà provoqué la mort de plusieurs milliers de personnes et l’on estime le nombre de déplacés à près d’un demi-million.

Avec AFP

Première publication : 23/01/2014

  • SOUDAN DU SUD

    L'armée sud-soudanaise reprend Bor, les humanitaires s'inquiètent

    En savoir plus

  • Le journal de l'Afrique

    Malakal, ville fantôme, dévastée la guerre au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIE

    Une prothèse low-cost imprimée en 3D pour les mutilés sud-soudanais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)