Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 26/01/2014

Appels à des sanctions contre le pouvoir ukrainien

Au sommaire cette édition : les appels à des sanctions contre le pouvoir ukrainien se multiplient ; les internautes anglais dénoncent les violences policières contre des manifestants anti-fracking ; et une vidéo aérienne revient sur les exploits d’un parapentiste professionnel.

APPELS À DES SANCTIONS CONTRE LE POUVOIR UKRAINIEN

Depuis le début des affrontements entre forces de l’ordre et manifestants qui ont provoqué la mort de plusieurs personnes à Kiev ces derniers jours, les appels à des sanctions contre les dirigeants ukrainiens se multiplient.

Sur Internet, plusieurs pétitions ont ainsi fait leur apparition pour demander aux Etats-Unis de réagir à l’usage de la force contre les protestataires en prenant des mesures ciblées contre des responsables politiques du pays. En première ligne : le président Viktor Iaounkovitch, déjà visé par ce texte, signé par près de 140 000 internautes, qui a été lancé sur le site de la Maison-Blanche dans les premiers jours du mouvement de contestation pro-européen.

De leur côté, deux organisations anti-corruption ont créé cette plateforme pour demander aux pays occidentaux, l’ouverture d’une enquête pour blanchiment d’argent sur les patrimoines du chef de l’Etat et de ses proches, ainsi que le gel de leurs actifs détenus aux Etats-Unis et dans l’Union européenne.

En attendant, l’ambassade américaine à Kiev a annoncé avoir révoqué les visas de plusieurs personnes impliquées dans les récentes violences, tandis que Bruxelles s’est dit « choqué » par ces affrontements en brandissant la menace de « possibles actions » contre l’Ukraine.

Certains opposants ont toutefois choisi de prendre eux-mêmes des mesures de rétorsion contre le régime. Via les réseaux sociaux, une campagne de boycott a ainsi été initiée contre les entreprises détenues par des hommes d’affaires proches du parti présidentiel. Objectif : toucher les cercles du pouvoir là où cela fait le plus mal, c’est-à-dire au portefeuille.

 

INFOGRAPHIE DU JOUR

L’ensemble des mesures adoptées la semaine dernière par le Parlement ukrainien pour mettre un terme à la contestation dans le pays. C’est ce que propose de découvrir ici l’association Chesno qui milite pour plus de transparence dans la vie politique locale. Une infographie qui explique, entre autres, que des propos diffamatoires à l’encontre des autorités peuvent désormais valoir deux ans de prison à leur auteur, que le gouvernement se réserve le droit de bloquer l’accès au web ou encore que tout protestataire manifestant devant une maison particulière encourt une peine de 6 années derrière les barreaux.

 

ANGLETERRE : VIOLENCES CONTRE DES MILITANTS « ANTI-FRACKING »

La scène s’est déroulée, lundi, sur le site de forage de Barton Moss, dans la banlieue de Manchester, en Angleterre, lors d’une manifestation contre le « fracking », la méthode d’extraction du gaz de schiste par fracturation hydraulique. Alors que l’un des militants interpellait les policiers encadrant la manifestation, il a été violemment pris à partie par un officier. Une altercation qui lui a valu un court séjour à l’hôpital où cette photo montrant son visage tuméfié a été prise avant d’être diffusée en ligne.

Des images qui ont largement choqué les internautes qui sont nombreux à s’être adressé à la police de Manchester, via sa page Facebook, pour réclamer de sévères réprimandes envers les officiers responsables de cette bavure. Des utilisateurs des réseaux sociaux qui dénoncent un usage disproportionné de la force contre un manifestant pacifique et qui appellent à faire toute la lumière sur cet incident.

Et ce n’est d’ailleurs pas la première fois depuis le début de la mobilisation des « anti-fracking », il y deux mois, que le comportement violent de la police est pointé du doigt. Dans cette vidéo, par exemple, ce sont des manifestants qui sont mis au sol sans ménagement au seul prétexte qu’ils défilaient à l’entrée du camp de Barton Moss.

Installés dans des abris de fortune, ils sont une cinquantaine à bloquer ce site de forage pour s’opposer à la fracturation hydraulique présentée comme dangereuse pour l’environnement. Une mobilisation qui ne semble pas près de s’éteindre à en croire ce tract circulant sur les réseaux sociaux, qui invite les citoyens des quatre coins de l’Angleterre à venir gonfler les rangs des contestataires à Barton Moss dimanche prochain.

 

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

#IVGMonCorpsMonDroit est le hashtag qu’utilisent de très nombreuses internautes françaises depuis mercredi pour réaffirmer leur attachement au droit à l’avortement au lendemain du débat parlementaire mouvementé sur cette question. Une initiative lancée par des journalistes du magazine Elle qui consiste à se prendre en photo en tenant une pancarte ou avec une inscription sur le corps défendant le recours à l’interruption volontaire de grossesse. Des femmes qui bénéficient également du soutien de dizaines d’hommes dans ce combat…

 

DES PHOTOS INSOLITES SUR DES LIEUX DE TOURNAGE DE FICTIONS

Parcourir la Grande-Bretagne pour retrouver les lieux de tournage de leurs films et autres séries télé préférées… c’est ce qu’ont entrepris Tiia et Satu, deux jeunes Finlandaises depuis l’été dernier. Des fans d’« Harry Potter », du « Docteur Who » ou encore de « Sherlock Holmes » qui s’amusent, une fois sur place, à photographier l’endroit en y superposant, à l’aide d’une tablette ou d’un smartphone, une image extraite des aventures de leurs héros favoris. Un travail à découvrir sur le blog Tumblr « Fangirl Quest ».

 

VIDÉO DU JOUR

C’est une performance de très haut vol que fait vivre dans cette vidéo Jean-Baptiste Chandelier, un champion français de parapente. Un clip baptisé « Touch », filmé dans les Alpes françaises et en Grèce, dans lequel le professionnel de la discipline fait étalage de tout son talent et que les internautes pourront retrouver sur le compte YouTube de Chandelier.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/07/2014 Réseaux sociaux

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

Au sommaire de cette édition : le conflit à Gaza entre le Hamas et l’armée israélienne se déroule aussi en ligne ; aux Etats-Unis, la pratique du « coal rolling » prend de...

En savoir plus

23/07/2014 Réseaux sociaux

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

Au sommaire de cette édition : des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix à Gaza ; une vidéo d’un enfant libanais frappant un jeune syrien choque la Toile ; et un...

En savoir plus

22/07/2014 Réseaux sociaux

Crash du vol MH17 : attention aux arnaques en ligne

Au sommaire de cette édition : des escrocs en ligne cherchent à tirer profit du crash du vol MH17 ; une partie du web australien dénonce la suppression de la taxe carbone ; et...

En savoir plus

21/07/2014 Réseaux sociaux

La Toile salue la mémoire des victimes du vol MH17

Au sommaire de cette édition : la Toile rend hommage aux victimes du vol MH17 abattu en Ukraine ; un opérateur Internet américain subit les foudres du web ; et une vidéo résume...

En savoir plus

19/07/2014 Réseaux sociaux

La bataille fait rage entre YouTube et les labels indépendants

Adèle, Shaka Ponk, Artic Monkeys... Des artistes que vous ne trouverez peut-être plus sur YouTube. Leurs producteurs n'acceptent pas le nouveau contrat de rémunération proposé...

En savoir plus