Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Afrique

Andry Rajoelina remet symboliquement le pouvoir au nouveau président malgache

© AFP. Hery Rajaonarimampianina, élu à la présidence en décembre.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/01/2014

Andry Rajoelina, qui assurait la transition à la tête de Madagascar depuis 2009, a remis, vendredi, la clé symbolisant le pouvoir à son successeur, élu à la présidence en décembre dernier, Hery Rajaonarimampianina.

Hery Rajaonarimampianina, vainqueur de la présidentielle malgache du 20 décembre dernier, a symboliquement reçu le pouvoir - une grande clé dorée - des mains de son allié, l’homme fort de Madagascar, Andry Rajoelina, lors d’une cérémonie au palais présidentiel à Antananarivo. Il doit être officiellement investi samedi.

"Je vous souhaite beaucoup de succès, je vous donne ma bénédiction", a déclaré le président de transition à son successeur en présence des hauts dignitaires du pays, de représentants des forces de l'ordre, du corps diplomatique et d'invités venus de pays voisins. "Pour symboliser la passation du pouvoir, je remets à Hery Rajaonarimampianina cette clé, une clé qui devrait mener vers le développement, vers le succès de la nation", a-t-il ajouté, visiblement ému.

Premier pas pour sortir de la crise

Andry Rajoelina a pris le pouvoir en mars 2009, à la faveur d'un coup de force qui a renversé le président Marc Ravalomanana. Il était depuis à la tête d'un régime non élu de "transition", qui est amené à prendre fin avec l'élection de Hery Rajaonarimampianina, son ancien ministre des Finances.

Le camp d’Andry Rajoelina revendique une majorité relative dans la nouvelle Assemblée nationale - également élue le 20 décembre et dont la composition doit encore être confirmée par la Cour électorale spéciale malgache après examen des recours - et lui-même s'est dit disponible pour être Premier ministre.

Le processus électoral, qui s'est déroulé dans le calme, était considéré comme l'indispensable premier pas pour sortir de la grave crise politique, économique et sociale qui a profondément appauvri Madagascar, mise au ban des nations, depuis près de cinq ans.

Avec AFP

Première publication : 24/01/2014

  • MADAGASCAR

    Hery Rajaonarimampianina, un président "prête-nom" ?

    En savoir plus

  • MADAGASCAR

    L’élection de Rajaonarimampianina à la présidence de Madagascar officialisée

    En savoir plus

  • MADAGASCAR

    Présidentielle malgache : les deux candidats se disputent la victoire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)