Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Afrique

Andry Rajoelina remet symboliquement le pouvoir au nouveau président malgache

© AFP. Hery Rajaonarimampianina, élu à la présidence en décembre.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/01/2014

Andry Rajoelina, qui assurait la transition à la tête de Madagascar depuis 2009, a remis, vendredi, la clé symbolisant le pouvoir à son successeur, élu à la présidence en décembre dernier, Hery Rajaonarimampianina.

Hery Rajaonarimampianina, vainqueur de la présidentielle malgache du 20 décembre dernier, a symboliquement reçu le pouvoir - une grande clé dorée - des mains de son allié, l’homme fort de Madagascar, Andry Rajoelina, lors d’une cérémonie au palais présidentiel à Antananarivo. Il doit être officiellement investi samedi.

"Je vous souhaite beaucoup de succès, je vous donne ma bénédiction", a déclaré le président de transition à son successeur en présence des hauts dignitaires du pays, de représentants des forces de l'ordre, du corps diplomatique et d'invités venus de pays voisins. "Pour symboliser la passation du pouvoir, je remets à Hery Rajaonarimampianina cette clé, une clé qui devrait mener vers le développement, vers le succès de la nation", a-t-il ajouté, visiblement ému.

Premier pas pour sortir de la crise

Andry Rajoelina a pris le pouvoir en mars 2009, à la faveur d'un coup de force qui a renversé le président Marc Ravalomanana. Il était depuis à la tête d'un régime non élu de "transition", qui est amené à prendre fin avec l'élection de Hery Rajaonarimampianina, son ancien ministre des Finances.

Le camp d’Andry Rajoelina revendique une majorité relative dans la nouvelle Assemblée nationale - également élue le 20 décembre et dont la composition doit encore être confirmée par la Cour électorale spéciale malgache après examen des recours - et lui-même s'est dit disponible pour être Premier ministre.

Le processus électoral, qui s'est déroulé dans le calme, était considéré comme l'indispensable premier pas pour sortir de la grave crise politique, économique et sociale qui a profondément appauvri Madagascar, mise au ban des nations, depuis près de cinq ans.

Avec AFP

Première publication : 24/01/2014

  • MADAGASCAR

    Hery Rajaonarimampianina, un président "prête-nom" ?

    En savoir plus

  • MADAGASCAR

    L’élection de Rajaonarimampianina à la présidence de Madagascar officialisée

    En savoir plus

  • MADAGASCAR

    Présidentielle malgache : les deux candidats se disputent la victoire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)