Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

SUR LE NET

Hommages aux victimes du naufrage en Corée du sud

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : fusillade à Sloviansk, les séparatistes demandent l'aide de Moscou

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad se rend dans la ville chrétienne de Maaloula pour la fête de Pâques

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps repêchés du ferry naufragé

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

Ukraine: Fabius, "indigné", convoque l'ambassadeur à Paris

AFP

La France va convoquer ce vendredi à Paris l'ambassadeur d'Ukraine pour lui exprimer sa

La France va convoquer ce vendredi à Paris l'ambassadeur d'Ukraine pour lui exprimer sa "condamnation" de la répression des manifestations à Kiev, a annoncé le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, se disant "inquiet et indigné".Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius le 14 novembre 2013 à Rabat

La France va convoquer ce vendredi à Paris l'ambassadeur d'Ukraine pour lui exprimer sa "condamnation" de la répression des manifestations à Kiev, a annoncé le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, se disant "inquiet et indigné".

"J'ai donné instruction au Quai d'Orsay de convoquer aujourd'hui l'ambassadeur d'Ukraine en France, ce qui est un geste pour montrer qu'il y a une condamnation de la part de la France", a dit M. Fabius à la chaîne I-Télé.

"Quant au Premier ministre ukrainien (Mykola Azarov), le moins qu'on puisse dire c'est qu'il ne s'est pas illustré positivement ces derniers jours, puisque vous avez vu qu'il y a eu des ordres de tirer sur la foule, ce qui est évidemment inadmissible", a souligné le chef de la diplomatie française.

Qualifiant la situation de "très difficile", M. Fabius a appelé "au dialogue entre (Viktor) Ianoukovitch, qui est le président, et les représentants de l'opposition". "Je suis en contact en particulier avec (l'ancien boxeur Vitali) Klitschko, qui est un des grands dirigeants de l'opposition", a précisé le ministre.

Laurent Fabius a notamment critiqué les dernières lois approuvées en Ukraine. "Les lois qui ont été passées sont extrêmement répressives et je l'espère vont être modifiées", a-t-il dit, ajoutant: "Il faut que le dialogue s'instaure".

Le centre de Kiev, occupé depuis fin novembre par des pro-européens après la volte-face du pouvoir sur un rapprochement avec l'Union européenne au profit de la Russie, est le théâtre de heurts entre manifestants radicaux et forces de l'ordre depuis dimanche qui ont fait cinq morts.

Les manifestants sont passés à l'offensive vendredi en occupant un ministère et dressant une nouvelle barricade dans le centre de la capitale après des négociations entre le président et les chefs de l'opposition jugées décevantes par ces derniers.

Première publication : 24/01/2014