Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le tourisme, moteur de l'économie espagnole

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

  • Air Algérie a perdu le contact avec un avion parti de Ouagadoudou

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : À Alep, les cratères d'obus deviennent des "piscines" pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

EUROPE

Kiev promet d'amender les lois anti-protestation

© AFP

Vidéo par Julien FANCIULLI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/01/2014

Viktor Ianoukovitch a déclaré que les lois anti-protestation votées la semaine dernière, à l'origine de la radicalisation de la contestation, seraient amendées. Un remaniement du gouvernement sera également annoncé mardi.

Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a annoncé, vendredi 24 janvier, que des amendements seraient présentés au Parlement pour modifier les lois anti-protestation votées la semaine précédente. Les députés seront amenés à se prononcer mardi prochain à l’occasion d’une session extraordinaire.

"Nous adopterons des modifications de ces lois et nous réglerons cette question", a déclaré le président ukrainien. Alors qu'il s'était préalablement entretenu avec le commissaire européen à l'élargissement, Stefan Füle, Viktor Ianoukovitch a en outre indiqué qu'un remaniement gouvernemental serait annoncé lors de cette session.

"Nous allons prendre une décision lors de cette session [mardi]", a expliqué Viktor Ianoukovitch. "Le président signera un décret et remaniera le gouvernement pour trouver une équipe ministérielle la plus professionnelle possible", a-t-il précisé.

Radicalisation du mouvement d’opposition

Ces marques d’ouverture ont été accompagnées d’une mise en garde à l’opposition, puisque Ianoukovitch a prévenu qu’il emploierait "tous les moyens légaux" à sa disposition s'il ne trouvait pas de solution à la crise.

Depuis le 21 novembre dernier, le pays est plongé dans une grave crise politique. Le vote des lois anti-protestation, la semaine passée, ont fait basculer la capitale ukrainienne dans la violence, suite à la radicalisation du mouvement d’opposition.

Le texte contesté par l’opposition prévoit des peines de prison de 15 jours pour l'installation de tentes ou d'estrades dans des endroits publics et jusqu'à cinq ans d’emprisonnement pour tout individu participant au blocage des bâtiments officiels.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 24/01/2014

  • WEBDOCUMENTAIRE

    Vents contraires sur l'Ukraine

    En savoir plus

  • EN IMAGES

    Ukraine : l'opposition demande une trêve pendant les négociations

    En savoir plus

  • CRISE UKRAINIENNE

    Ukraine : "Les manifestants sont à bout"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)