Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • Société Générale : Jérôme Kerviel bénéficiera d’un aménagement de peine

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

EUROPE

Kiev promet d'amender les lois anti-protestation

© AFP

Vidéo par Julien FANCIULLI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/01/2014

Viktor Ianoukovitch a déclaré que les lois anti-protestation votées la semaine dernière, à l'origine de la radicalisation de la contestation, seraient amendées. Un remaniement du gouvernement sera également annoncé mardi.

Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a annoncé, vendredi 24 janvier, que des amendements seraient présentés au Parlement pour modifier les lois anti-protestation votées la semaine précédente. Les députés seront amenés à se prononcer mardi prochain à l’occasion d’une session extraordinaire.

"Nous adopterons des modifications de ces lois et nous réglerons cette question", a déclaré le président ukrainien. Alors qu'il s'était préalablement entretenu avec le commissaire européen à l'élargissement, Stefan Füle, Viktor Ianoukovitch a en outre indiqué qu'un remaniement gouvernemental serait annoncé lors de cette session.

"Nous allons prendre une décision lors de cette session [mardi]", a expliqué Viktor Ianoukovitch. "Le président signera un décret et remaniera le gouvernement pour trouver une équipe ministérielle la plus professionnelle possible", a-t-il précisé.

Radicalisation du mouvement d’opposition

Ces marques d’ouverture ont été accompagnées d’une mise en garde à l’opposition, puisque Ianoukovitch a prévenu qu’il emploierait "tous les moyens légaux" à sa disposition s'il ne trouvait pas de solution à la crise.

Depuis le 21 novembre dernier, le pays est plongé dans une grave crise politique. Le vote des lois anti-protestation, la semaine passée, ont fait basculer la capitale ukrainienne dans la violence, suite à la radicalisation du mouvement d’opposition.

Le texte contesté par l’opposition prévoit des peines de prison de 15 jours pour l'installation de tentes ou d'estrades dans des endroits publics et jusqu'à cinq ans d’emprisonnement pour tout individu participant au blocage des bâtiments officiels.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 24/01/2014

  • WEBDOCUMENTAIRE

    Vents contraires sur l'Ukraine

    En savoir plus

  • EN IMAGES

    Ukraine : l'opposition demande une trêve pendant les négociations

    En savoir plus

  • CRISE UKRAINIENNE

    Ukraine : "Les manifestants sont à bout"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)