Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Pologne : le gouvernement défie l'UE avec ses réformes de la justice

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand méchant zouk" rend hommage à Patrick Saint-Éloi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Les marchés prudents après la victoire d'Angela Merkel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le crépuscule d'Angela Merkel"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Sénat résiste à la vague Macron"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "Enfermer la femme, c'est s'emprisonner soi-même"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Antonio Tajani : "Le référendum catalan est illégal"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Macron signant les ordonnances : une mise en scène "à l'américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'île Maurice dépassée par le trafic de drogue

En savoir plus

FRANCE

François Hollande officialise sa rupture avec Valérie Trierweiler

© AFP/François Hollande et Valérie Trierweiler en Martinique, le 15 janvier 2012.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/01/2014

François Hollande a annoncé samedi à l'AFP "la fin de sa vie commune" avec Valérie Trierweiler. Le chef de l'État s'était engagé à clarifier sa situation avant la visite officielle qu'il doit effectuer le 11 février aux États-Unis.

Le président français, François Hollande, a officialisé, samedi 25 janvier, sa rupture avec Valérie Trierweiler. Précisant qu'il s'exprimait à titre personnel et non en tant que chef de l'État - car s'agissant de "(sa) vie privée" -, François Hollande a déclaré à l'AFP : "Je fais savoir que j'ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler."

La rupture du couple présidentiel était devenue inévitable après la révélation, il y a deux semaines, par le magazine people "Closer", photos à l'appui, de la liaison de François Hollande avec la comédienne Julie Gayet

Selon le "Journal du dimanche", François Hollande et Valérie Trierweiler, qui ces derniers jours habitait dans la résidence présidentielle de La Lanterne, à Versailles, près de Paris, ont réglé jeudi autour d'un déjeuner, les modalités de leur séparation. Dans un premier temps, l'ex-première dame devrait habiter dans leur appartement du XVe arrondissement, ajoute le journal.

Aux États-Unis en célibataire

C’est donc en simple citoyenne, et non plus au titre de "première dame" que Valérie Trierweiler partira dimanche à Bombay, en Inde, pour une mission humanitaire organisée par l'ONG Action contre la faim.

François Hollande avait promis le 14 janvier, lors d'une conférence de presse, une clarification de sa situation conjugale avant sa visite d'État prévue aux États-Unis le 11 février. Le président, qui devait initialement faire ce voyage avec Valérie Trierweiler, l'effectuera en célibataire.

Interrogée par l'AFP, la Maison Blanche a affirmé que "le président [Barack Obama] compte voir le président Hollande comme prévu". L'absence de Valérie Trierweiler à Washington n'entraînerait aucune conséquence protocolaire particulière pour cette visite d'État assortie d'un dîner d'État, les "premières dames" n'ayant, malgré leur grande visibilité, aucun statut juridique des deux côtés de l'Atlantique.

Avec Reuters et AFP

Portrait en vidéo de Valérie Trierweiler

Première publication : 25/01/2014

  • FACE A FACE

    Le président Hollande doit-il clarifier sa situation de couple ?

    En savoir plus

  • ÉDITORIAL

    La vie privée du président Hollande : réponse à la presse britannique

    En savoir plus

  • FRANCE

    "Les affaires privées se traitent en privé", affirme Hollande à la presse

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)