Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Popularité : Valls fait-il de l’ombre à Hollande ?

En savoir plus

  • Les Algériens de France : un vote courtisé

    En savoir plus

  • Finale de la Coupe du Roi : FC Barcelone-Real Madrid en direct

    En savoir plus

  • Kiev impuissant face aux pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Qui en voulait au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

Moyen-Orient

Genève-2 : premier face-à-face entre le régime syrien et l’opposition

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/01/2014

Les délégations de l’opposition et du régime syrien se sont retrouvées pour la première fois samedi autour de la table des discussions pour tenter de trouver une issue au conflit qui mine le pays depuis trois ans.

Les pourparlers entre les délégations du président Bachar al-Assad et de l'opposition syrienne se sont enfin ouverts, samedi 25 janvier, dans un salon du siège de l’ONU à Genève, sous l'égide du médiateur international Lakhdar Brahimi. Il s'agit des premières discussions en face-à-face entre les deux camps depuis le début du conflit il y a trois ans.

Conformément au plan de l'émissaire spécial de l'ONU pour la Syrie, les deux camps se sont retrouvés peu après 9 heures (GMT) dans la même pièce pour écouter pendant une trentaine de minutes le discours d'introduction du médiateur de l’ONU et de la Ligue arabe.

Fidèles du président Bachar al-Assad et opposants sont entrés dans la pièce par des portes différentes, se sont assis face à face et ne se sont pas adressés la parole. Leur rencontre s'est tenue à huis clos, loin des caméras et de la presse. Les négociateurs des deux camps ennemis se sont parlés par l'intermédiaire de Lakhdar Brahimi, mais pas directement l’un à l’autre. 

Lors de la conférence de presse qui a suivi, Brahimi a dit espérer que des convois d'aide humanitaire seraient autorisés à se rendre d'ici lundi dans les zones sous contrôle rebelle de Homs, dans le centre du pays. Le médiateur a ajouté qu'il espérait discuter dimanche de la question d'un échange de prisonners.

Une rencontre retardée

L'équipe de négociateurs du régime de Damas à Genève est conduite par Bachar al-Jaafari, ambassadeur de Syrie à l'ONU, et non par le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Mouallem, selon une source proche des négociations. Les négociateurs de l'opposition sont, eux, menés par Hadi al-Bahra, ingénieur de formation et intellectuel.

Les négociations auraient dû commencer vendredi, mais l'ONU et les Syriens ont perdu 24 heures après le refus de l'opposition de s'asseoir à la même table que le chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem.

La raison ? Damas n'a pas accepté ce qui constitue une ligne rouge pour l'opposition et les Occidentaux: la reconnaissance par le régime du principe d'un gouvernement de transition conformément au texte adopté par les Russes et les Américains en juin 2012 lors de la conférence de Genève-1.

Après d'intenses discussions avec les deux délégations, Lakhdar Brahimi avait finalement convaincu les protagonistes d'être présents samedi pour une première rencontre.

Avec AFP et Reuters

 

Première publication : 25/01/2014

  • CONFLIT

    Genève-2 : le régime syrien et l’opposition ont rendez-vous samedi

    En savoir plus

  • CONFLIT

    Les réfugiés syriens observent Genève-2 avec peu d’espoir

    En savoir plus

  • CONFLIT

    En Syrie, les trêves se multiplient entre rebelles et armée régulière

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)