Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Kiev impuissant face aux pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Qui en voulait au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • En images : près de 280 disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

Economie

Moody's maintient la note de la France avec une perspective négative

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/01/2014

L'agence de notation Moody's a annoncé vendredi soir le maintien de la note de la dette française à "Aa1", le deuxième meilleur niveau de son échelle. Elle a toutefois exprimé son scepticisme à l'égard du succès des réformes de François Hollande.

La note de la France ne changera pas pour cette fois. Moody's a annoncé vendredi 24 janvier le maintien du "Aa1" de la France, le deuxième meilleur grade dans l'échelle de l'agence de notation, avec une perspective négative.

Pour justifier cette appréciation, l’agence américaine a invoqué la baisse continue de la compétitivité de l'économie française et les risques d'un nouvel affaiblissement de la solidité financière du pays.

L'efficacité du "pacte de responsabilité" mise en doute

Cette confirmation intervient au moment où François Hollande a annoncé une accélération de l'effort d'économies sur 2015-2017 pour financer une nouvelle baisse du coût du travail visant à soutenir l'emploi et l'activité économique.

Moody's estime que la mise en œuvre et l'efficacité du "pacte de responsabilité" proposé par le chef de l'État seront rendues compliquées par la persistance de rigidités sur les marchés du travail, des biens et des services et les tensions sociales que doit affronter, selon elle, le gouvernement.

Si l'on ajoute que la flexibilité budgétaire de la France reste limitée, cela laisse présager que ses objectifs budgétaires risquent à nouveau de ne pas être atteints, a encore indiqué Moody’s.

"Notation élevée"

Le ministre de l'Économie et des Finances, Pierre Moscovici, a dit prendre "note avec satisfaction de la décision de Moody's". "Je ne peux que me réjouir" de l'annonce de Moody's, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse en marge du Forum économique mondial de Davos (Suisse), ajoutant que la "France continue de bénéficier d'une note très élevée" auprès des agences de notation.

Le ministre a, en outre, jugé que "la notation élevée auprès des différentes agences de notation témoigne des nombreux atouts de notre économie et de la reconnaissance de la stratégie économique du gouvernement".

Aucun impact négatif

Après Standard & Poor's début 2012, Moody's avait privé la France de sa note maximale Aaa en l'abaissant d'un cran, avant d'être suivie par la troisième plus grande agence, Fitch Ratings.

En novembre dernier, Standard & Poor's a de nouveau baissé la note française d'un cran, à AA avec perspective stable [...] alors que Fitch a confirmé en décembre la note AA+ avec perspective stable.

Aucune de ces décisions n'a eu d'impact négatif sur les taux d'emprunt de la France sur les marchés, qui ont au contraire établi un nouveau record à la baisse l'an dernier.

Avec REUTERS et AFP

Première publication : 25/01/2014

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    L'agence Fitch retire à la France son triple A

    En savoir plus

  • FRANCE

    La France perd son triple A auprès de l'agence Moody's

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Moody's n'exclut pas d'abaisser la note de l'Union européenne

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)