Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Exclusif : Pour Essebsi, "Ennahda a organisé la campagne de Marzouki"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quand les anti-IVG accusaient la rescapée Simone Veil de promouvoir le "génocide""

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusif : Marzouki met en garde les Tunisiens contre la "tentation extrémiste"

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean-Christophe Moreau, co-auteur de "Islamophobie : la contre-enquête"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Charlotte Gainsbourg : "Je n'aurais pas pu être autre chose qu’actrice"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Liban : Beyrouth, entre souvenir et amnésie

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Hollande à Florange : un retour sous tension

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

Economie

Mars : de l’eau et un mystérieux caillou pour le 10e anniversaire d'Opportunity

© Nasa/Clichés du robot mobile Opportunity de la mission Mars Explorer Rovers

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/01/2014

Initialement prévue pour trois mois, la mission sur Mars du robot américain Opportunity dure depuis… 10 ans. Une étonnante longévité couronnée par des découvertes attestant la présence ancienne d’eau douce et l’apparition d’un mystérieux caillou.

Il ne devait travailler que trois mois mais récolte des données depuis maintenant 10 ans pour le compte de la Nasa. Arrivé sur la planète rouge le 25 janvier 2004 dans le cadre de la mission Mars Explorer Rovers, le robot mobile Opportunity a déjà parcouru près de 39 km, battant ainsi le record de distance jusqu’alors détenu par le véhicule russe Lunokhod 2 sur la Lune (37 km).

En guise de récompense, l’infatigable engin a fait, le 8 janvier dernier, une énigmatique découverte lors de ses habituelles prises de vue : un caillou blanc jusqu’alors inobservé chez notre voisine. Chose étrange, ce bout de roche ne figurait pas sur les photos prises au même endroit 12 jours plus tôt.

Une trouvaille qui laisse les scientifiques de l’agence spatiale américaine quelque peu circonspects. "Cette roche est tout simplement apparue sous nos yeux... ce qui est étrange", a indiqué Steve Squyres, l’un des chercheurs en charge de la mission, lors d’une conférence de presse.

Une composition encore jamais observée

Invités à se pencher sur ce que la Nasa a déjà baptisé "Pinnacle Island", les astronomes américains avancent, pragmatiques, que c’est le robot lui-même qui aurait involontairement déterré le caillou lors de son précédent passage. "Nous n'avons pas encore trouvé le trou laissé par la roche ainsi déplacée mais nous pensons qu'il doit se trouver à un endroit qui est caché par les panneaux solaires d'Opportunity", a précisé Steve Squyres. Une autre hypothèse voudrait qu’un impact météorique ait propulsé la petite roche sur la route d’Opportunity.

En attendant de faire toute la lumière sur les conditions de cette soudaine apparition, les chercheurs ont commencé à plancher sur les caractéristiques de la pierre. Fait intéressant, il semblerait que l’une des faces de "Pinnacle Island" aujourd’hui mise à nu n’avait pas encore été exposée à l'atmosphère martienne. Son examen au microscope et spectromètre a permis de déceler de fortes concentrations de soufre, de manganèse et de magnésium. "Une composition étrange, différente de ce que nous avons observé jusqu'alors", a souligné Steve Squyres. Et de poursuivre : "Nous continuons à travailler sur la roche […] Ce genre de découverte inattendue rend cette mission toujours passionnante."

Des traces de vie ?

"Pinnacle Island" n’est pas la première découverte de la mission Mars Explorer Rovers. Avec son robot-jumeau, Spirit, qui avait atterri trois semaines avant lui mais a cessé de fonctionner en 2009, Opportunity a recueilli plusieurs indices susceptibles d’attester la présence d'eau sur Mars il y a quelque 4 milliards d’années.

Positionnée en bordure du grand cratère Endeavour, la doyenne des sondes martiennes a mis au jour de l'argile smectique, une argile très hydratée témoignant de l'existence d'eau douce avant que l’atmosphère de la planète rouge ne se refroidisse.

Les données récoltées par Opportunity viennent corroborer les découvertes de son petit frère Curiosity. En mission depuis août 2012, le robot le plus sophistiqué jamais envoyé sur une autre planète avait en effet relevé des indices prouvant la présence d'environnements qui auraient pu permettre à la vie microbienne d'exister par le passé.

Avec AFP

 

Première publication : 26/01/2014

  • ESPACE

    Curiosity découvre le lit d'une rivière sur Mars

    En savoir plus

  • ESPACE

    La première photo couleur de Mars par Curiosity

    En savoir plus

  • ESPACE

    Curiosity, le robot détective qui entend percer les mystères de Mars

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)