Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • En direct : le leader des indépendantistes écossais Alex Salmond reconnaît la défaite

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Afrique

Traumatisés, les Banguissois affluent à la frontière congolaise

© Capture d'écran FRANCE 24

Vidéo par Mehdi MEDDEB

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/01/2014

Alors que les violences se poursuivent à Bangui, la capitale centrafricaine, chaque jour, les habitants fuient par dizaines en direction du Congo voisin, par peur de représailles. Reportage à la frontière.

Les semaines se suivent et se ressemblent à Bangui. De nouveaux affrontements et des tirs nourris ont encore été constatés dans la capitale centrafricaine, lundi 27 janvier, aux abords du camp Kasaï. Lieu où étaient cantonnés, depuis le début de l’opération Sangaris le 5 décembre, les ex-Séléka, majoritairement musulmans, avant de réussir à fuir lourdement armés.

Une atmosphère pesante et dangereuse qui contraint bon nombre de Banguissois à tout quitter pour rejoindre le Congo voisin. Ils sont chaque jour des dizaines à traverser la rivière Oubangui pour se mettre à l'abri.

“Nous avons peur, on ne peut pas rester là-bas. Il y a pas mal d’affrontements, les gens se tiraient dessus, on n’arrivait pas à dormir, le matin jusqu’au soir c’est comme ça. Vaut mieux qu’on vienne ici à Zongo pour se reposer”, confie Corinne au micro de Mehdi Meddeb, reporter à FRANCE 24.

“Les Séléka m’ont ligoté et tabassé avec des armes”

Tout comme cette étudiante et sa famille, plus de 6 000 habitants de Bangui ont trouvé refuge sur les terres congolaises. Tous passent par un centre d’enregistrement des réfugiés où s’est rendu Mehdi Meddeb. Il y a rencontré Augustin qui, quelque heures auparavant, vivait encore un véritable supplice.

Arrêté et battu par les ex-Séléka, il témoigne : “Je partais vendre mes marchandises quand des Seleka m’ont attrapé. Ils m’ont tout pris, ma marchandise, mon argent. Ils m’ont alors ligoté avant de me tabasser avec des armes, des couteaux. Ils m’ont laissé pour mort. Et l’un d’entre eux m’a coupé une oreille.”

Et le cas d’Augustin n’est pas isolé. Les pirogues venant de Bangui continuent d’affluer, certains réussissent à emporter avec eux un matelas…Tous laissent derrière eux un pays déchiré.

Première publication : 27/01/2014

  • CENTRAFRIQUE

    Centrafrique : André Nzapayeké nommé Premier ministre de transition

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Reportage : les musulmans de Bangui se disent abandonnés par la force française

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    "Musulmans et chrétiens peuvent vivre ensemble" en Centrafrique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)