Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Amériques

Le Pérou récupère des territoires maritimes concédés au Chili au XIXe siècle

© AFP

Vidéo par Anna MOREAU

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/01/2014

Après plus d’un siècle de discorde, la Cour internationale de justice a mis fin à une querelle maritime entre le Chili et le Pérou. Lima s’est vu attribuer une zone maritime de 22 000 kilomètres carrés que revendiquait jusqu’alors le Chili.

La Cour internationale de justice (CIJ) a mis fin, lundi 27 janvier, à une querelle territoriale de près d’un siècle entre le Pérou et le Chili, en attribuant à Lima une zone maritime sous souveraineté chilienne riche en ressources halieutiques.

Cette décision, qui faisait suite à une demande du Pérou auprès de la CIJ en 2008, a constitué un "motif de satisfaction" pour le président péruvien Ollanta Humala, tandis que son homologue chilien Sebastian Piñera a fait part de son "regret" suite à ce jugement, qui marque la perte de droits maritimes chiliens hérités de la guerre du Pacifique (1879-1883).

La décision de la CIJ induit une révision de la frontière maritime entre les deux pays et accorde quelque 22 000 kilomètres carrés au Pérou. Ces territoires se trouvent entre 80 et 200 milles marins au large du continent sud-américain. Cette décision "change l'histoire du Pérou", a estimé Ollanta Humala.

Respecter la décision de la CIJ quelle qu'elle soit

La réclamation du Pérou portait sur la souveraineté d’une zone poissonneuse de l'océan Pacifique de 38 000 kilomètres carrés sous contrôle chilien ainsi que sur une zone de 27 000 km2, considérée par Santiago comme appartenant aux eaux internationales.

"Nous avons gagné plus de 70 % du total de notre demande", a expliqué le président péruvien dans une allocution à la nation, tandis qu’à Lima, des centaines de Péruviens attendaient la décision, retransmise sur des écrans géants installés dans le centre historique de la capitale. Le Chili et le Pérou s’étaient engagés à respecter la décision de la CIJ, quelle que soit sa teneur.

Mercredi 29 janvier, Piñera et Humala doivent se retrouver à La Havane, en marge du sommet de la Communauté d'États d'Amérique latine et des Caraïbes (Celac).

"C'est très important car cela montre la volonté des deux présidents de mener [ce sujet] à bien, avec de bonnes manières", a estimé la ministre péruvienne des Affaires étrangères, Eda Rivas.

Sebastian Piñera voyagera accompagnée de Michelle Bachelet, élue récemment présidente du Chili, et de son futur ministre des Affaires étrangères, Heraldo Muñoz. Bachelet doit prendre les rênes du Chili le 11 mars 2014.

Avec AFP


Première publication : 28/01/2014

  • CHILI

    De nouveau élue, Michelle Bachelet promet de "grandes transformations"

    En savoir plus

  • ENVIRONNEMENT

    La ruée vers l’or : le lourd tribut payé par le Pérou à la crise financière

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)