Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Gaza, entre bombardements et espoirs déçus de trêve

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

Economie

Nintendo plombé par sa Wii U

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/01/2014

Un bénéfice d'exploitation en forte baisse, une Wii U qui peine à trouver son public : le constructeur japonais Nintendo a reconnu, lors de la publication jeudi de ses résultats financiers, faire face à des difficultés particulières.

Satoru Iwata, le président de Nintendo, a accepté de ne toucher que la moitié de son salaire pendant cinq mois. De leur côté, les autres membres du conseil d'administration subiront des baisses temporaires de 20 à 30 % de leur rémunération. C'est la principale conséquence des mauvais résultats financiers que le constructeur japonais de jeux vidéo a rendus publics mercredi 29 janvier.

Nintendo a vu son bénéfice d'exploitation baisser de 6,9 % à 154 millions d'euros au cours des trois derniers mois et son chiffre d'affaire est aussi en berne (-11,5 %). Sur les neuf derniers mois, ses profits ont fondu de 30 %.

Un sérieux coup de frein dû essentiellement aux difficultés de sa Wii U, la console de salon que Nintendo tente depuis novembre 2012 d'imposer sur le marché de plus en plus encombré des jeux vidéo. Le groupe japonais a affirmé, mercredi, qu'elle avait connu une bonne saison des fêtes de fin d'année en terme des ventes au Japon, mais pas dans le reste du monde.

Super Mario sur iPhone ?

Reste que Nintendo avait préparé le terrain. Le constructeur avait sérieusement revu à la baisse ses ambitions le 17 janvier. Il compte désormais vendre 2,8 milions de consoles de salon sur l'exercice qui s'achève fin mars, alors qu'il misait auparavant sur 9 millions d'unités écoulées. Les prévisions de vente de jeux vidéo ont également été divisées par deux.

Autant dire que la baisse des salaires des dirigeants de l'inventeur de Mario, Donkey Kong ou Zelda n'est probablement qu'une première étape. Une réunion de crise a été organisée mercredi, alors que certains se demandent déjà si c'est le début de la fin de Nintendo.

La principale révolution à venir serait, d'après plusieurs médias, que Nintendo accepte de vendre des jeux sur smartphones et tablettes. Une perspective que le groupe nippon a toujours rejeté jusqu'à présent. Reste que Nintendo devra bien trouver un moyen pour remettre ses Mario & Co. au goût des joueurs face à la concurrence des plateformes mobiles et des nouvelles consoles Xbox One (Microsoft) et PS4 (Sony).

Avec Reuters

Première publication : 29/01/2014

  • JEUX VIDÉO

    Salon de l'E3 : Microsoft, Nintendo et Sony dévoilent leur stratégie

    En savoir plus

  • JEUX VIDÉO

    Avec sa Wii U, Nintendo veut revenir sur le devant de la scène

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)