Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

iCloud piraté : tous en danger?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Passer l'arme à droite"

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Obama envoie 350 soldats supplémentaires en Irak

    En savoir plus

  • "Le monde est en train de perdre la bataille contre Ebola", s'alarme MSF

    En savoir plus

  • Jihad : une Française retrouve sa fillette, emmenée de force en Syrie

    En savoir plus

  • Mistral : "Les technologies de pointe ont déjà été transmises aux Russes"

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Le chef des Shebab somaliens visé par un raid américain

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

EUROPE

La reine Elisabeth II sommée de mettre de l'ordre dans ses finances

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/01/2014

Dans un rapport publié mardi, le Comité des comptes publics britanniques a épinglé la Maison royale pour ses dépenses ainsi que pour les retards accumulés des travaux de rénovation de ses propriétés.

Les législateurs britanniques ont appelé, mardi 28 janvier, la Maison royale d'Elisabeth II à réduire drastiquement ses dépenses pour résorber son déficit. La monarchie britannique a en outre été invitée à rattraper le retard accumulé dans les travaux de rénovation de ses propriétés.

Dans son rapport, le Comité des comptes publics (PAC) estime que la Maison royale a subi un déficit de 2,3 millions de livres (2,8 millions d’euros) en 2012-2013 et que ses ressources financières ont singulièrement diminué. Elles s'établiraient à environ un million de livres (1,2 million d’euros), un montant "historiquement très bas", estime le PAC.

"Depuis 2007-2008, la Maison a réduit ses frais de 16 % en chiffres absolus, mais 11 % sont le fait d'une hausse de ses revenus, et seulement 5 % de la diminution de ses dépenses", a expliqué Margaret Hodge, présidente du comité qui était en charge de l’examen du "Sovereign Grant", le système financier qui subventionne la monarchie britannique.

"Avec un meilleur savoir-faire commercial, nous estimons qu'il y a la possibilité de faire plus avec moins, de réduire davantage les coûts et de soutenir plus efficacement le programme de la reine", a-t-elle précisé.

Des seaux d'eau quand il pleut

Le document publié par le PAC estime qu’il faudra débloquer d’importantes sommes d’argent pour assurer l’entretien des "biens patrimoniaux d’importance nationale". C’est le cas notamment du Mausolée de Victoria et Albert, situé à Londres, dont la rénovation est sans cesse repoussée depuis 18 ans.

Le rapport précise que le Palais de Buckingham aurait également besoin de quelques travaux : le toit de sa galerie de tableaux fuit - on y dispose des seaux d'eau quand il pleut -, certaines chaudières ont plus de 60 ans et de l’amiante en forte quantité aurait été détectée dans certains secteurs du bâtiment.

Le château de Windsor est également visé par le comité. Ce dernier estime que la rénovation d’une large partie de la toiture ne serait pas du luxe. Le rapport pointe le système de conduite d’eau du bâtiment.

"La Maison doit se pencher sérieusement sur la question de ses travaux d'entretien en retard", insiste Margaret Hodge. "Nous avons l'impression que la reine n'a pas été correctement servie par la Maison et par le Trésor, responsable d'examiner minutieusement ses finances et sa gestion", a-t-elle regretté. Et d'estimer, s'exprimant au nom du comité, que le Trésor "avait échoué" dans son "devoir".

En réponse à ce camouflet, une porte-parole de la Maison royale a répondu que l’institution "était chargée par le PAC en 2009 d'augmenter ses revenus, afin de compléter le financement qu'elle reçoit du gouvernement [et que] cela avait été fait avec succès".

"Parmi les exemples récents de travaux effectués, une toiture en plomb a été changée au-dessus de la librairie royale à Windsor et le sous-sol du Palais de Buckingham a été désamianté", a-t-elle ajouté, précisant que la réduction des retards accumulés sur les travaux de maintenance des palais royaux occupés était une priorité majeure de la Maison royale.

Avec AFP

Première publication : 29/01/2014

  • ROYAUME-UNI

    Un mathématicien gay de génie gracié par la reine d'Angleterre

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Un baptême en toute intimité pour George, le bébé royal

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Un match de football dans les jardins du palais de Buckingham

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)