Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

EUROPE

La reine Elisabeth II sommée de mettre de l'ordre dans ses finances

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/01/2014

Dans un rapport publié mardi, le Comité des comptes publics britanniques a épinglé la Maison royale pour ses dépenses ainsi que pour les retards accumulés des travaux de rénovation de ses propriétés.

Les législateurs britanniques ont appelé, mardi 28 janvier, la Maison royale d'Elisabeth II à réduire drastiquement ses dépenses pour résorber son déficit. La monarchie britannique a en outre été invitée à rattraper le retard accumulé dans les travaux de rénovation de ses propriétés.

Dans son rapport, le Comité des comptes publics (PAC) estime que la Maison royale a subi un déficit de 2,3 millions de livres (2,8 millions d’euros) en 2012-2013 et que ses ressources financières ont singulièrement diminué. Elles s'établiraient à environ un million de livres (1,2 million d’euros), un montant "historiquement très bas", estime le PAC.

"Depuis 2007-2008, la Maison a réduit ses frais de 16 % en chiffres absolus, mais 11 % sont le fait d'une hausse de ses revenus, et seulement 5 % de la diminution de ses dépenses", a expliqué Margaret Hodge, présidente du comité qui était en charge de l’examen du "Sovereign Grant", le système financier qui subventionne la monarchie britannique.

"Avec un meilleur savoir-faire commercial, nous estimons qu'il y a la possibilité de faire plus avec moins, de réduire davantage les coûts et de soutenir plus efficacement le programme de la reine", a-t-elle précisé.

Des seaux d'eau quand il pleut

Le document publié par le PAC estime qu’il faudra débloquer d’importantes sommes d’argent pour assurer l’entretien des "biens patrimoniaux d’importance nationale". C’est le cas notamment du Mausolée de Victoria et Albert, situé à Londres, dont la rénovation est sans cesse repoussée depuis 18 ans.

Le rapport précise que le Palais de Buckingham aurait également besoin de quelques travaux : le toit de sa galerie de tableaux fuit - on y dispose des seaux d'eau quand il pleut -, certaines chaudières ont plus de 60 ans et de l’amiante en forte quantité aurait été détectée dans certains secteurs du bâtiment.

Le château de Windsor est également visé par le comité. Ce dernier estime que la rénovation d’une large partie de la toiture ne serait pas du luxe. Le rapport pointe le système de conduite d’eau du bâtiment.

"La Maison doit se pencher sérieusement sur la question de ses travaux d'entretien en retard", insiste Margaret Hodge. "Nous avons l'impression que la reine n'a pas été correctement servie par la Maison et par le Trésor, responsable d'examiner minutieusement ses finances et sa gestion", a-t-elle regretté. Et d'estimer, s'exprimant au nom du comité, que le Trésor "avait échoué" dans son "devoir".

En réponse à ce camouflet, une porte-parole de la Maison royale a répondu que l’institution "était chargée par le PAC en 2009 d'augmenter ses revenus, afin de compléter le financement qu'elle reçoit du gouvernement [et que] cela avait été fait avec succès".

"Parmi les exemples récents de travaux effectués, une toiture en plomb a été changée au-dessus de la librairie royale à Windsor et le sous-sol du Palais de Buckingham a été désamianté", a-t-elle ajouté, précisant que la réduction des retards accumulés sur les travaux de maintenance des palais royaux occupés était une priorité majeure de la Maison royale.

Avec AFP

Première publication : 29/01/2014

  • ROYAUME-UNI

    Un mathématicien gay de génie gracié par la reine d'Angleterre

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Un baptême en toute intimité pour George, le bébé royal

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Un match de football dans les jardins du palais de Buckingham

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)