Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

En savoir plus

L’invité du jour

Martine Landry : "On ne demande pas à accueillir toute la misère du monde mais à prendre notre part"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Rencontre Macron-Merkel à Berlin : une feuille de route pour réformer la zone euro ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Sur l'Europe, "Macron et Merkel rentrent dans le dur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cuba tourne-t-elle vraiment la page de l'ère Castro ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : l'inquiétude des déplacés en Ituri

En savoir plus

LE DÉBAT

Cuba : la fin du castrisme ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mes provinciales" : portrait d'une jeunesse romantique et cinéphile

En savoir plus

FACE À FACE

Mouvements de contestation : se dirige-t-on vers une convergence des luttes ?

En savoir plus

Afrique

Reportage : près de 60 000 Centrafricains réfugiés en RD Congo

© FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/01/2014

Alors que de nouveaux combats éclatent chaque jour à Bangui, près de 60 000 Centrafricains ont quitté la capitale pour rejoindre, juste en face, la République démocratique du Congo. Reportage à Zongo, de notre envoyé spécial Mehdi Meddeb.

À l’heure où les combats et les pillages se poursuivent à Bangui, capitale centrafricaine ravagée par les violences interreligieuses, près de 60 000 habitants ont trouvé refuge de l'autre côté de la rivière Oubangui, à Zongo, en République démocratique du Congo. Reportage de notre envoyé spécial Mehdi Meddeb.

"Ce qui se passe là-bas peut nous arriver aussi"

Wivine héberge et nourrit ses sept cousins éloignés venus de Bangui trouver refuge dans sa maison, située dans la localité congolaise de Zongo, dans la province de l'Équateur. Une lourde tâche qui n’effraie pas la femme âgée d’une quarantaine d’années.

Rien de plus normal pour celle qui a dû fuir sa maison il y a quelques années. "Chez eux ça ne va pas, il y a la guerre. Il faut donc bien les recevoir, c'est normal, il faut ouvrir notre cœur à nos frères. C'est difficile de les accueillir correctement car il manque de la nourriture, mais on se débrouille", explique la cousine congolaise à FRANCE 24.

"La situation à Bangui nous préoccupe aussi car ce qui se passe là-bas pourrait nous arriver. Et nous serions peut-être amenés à fuir en Centrafrique, où ils nous accueilleraient" poursuit-elle.

Malgré la difficulté des conditions de vie, tous les réfugiés retrouvent à Zongo ce qui leur manquait tant à Bangui : la sécurité. Chantal, une Centrafricaine d’une cinquantaine d’années, apprécie de goûter à nouveau au calme. "Ici, nous n'entendons pas les détonations", confie-t-elle à FRANCE 24. "Nous sommes quand même en sécurité et en paix. Nous restons ici pour que le pays retrouve d'abord la paix. S'il y a la paix, on pourra rentrer".

La Centrafrique est plongée dans la crise depuis mars 2013, quand une rébellion à majorité musulmane a renversé le gouvernement, déclenchant une spirale de violences dont les civils sont les premières victimes. Le conflit a fait des centaines de milliers de déplacés.
 

Première publication : 29/01/2014

  • DIPLOMATIE

    Centrafrique : l’ONU s’engage davantage, "insuffisant" pour la présidente

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Traumatisés, les Banguissois affluent à la frontière congolaise

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Reportage : les musulmans de Bangui se disent abandonnés par la force française

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)