Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d’Ivoire : L’appel "au dialogue" de Guillaume Soro

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Crise en Catalogne : les médias publics dans le viseur de Madrid

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Corée du Nord : pour Séoul, "il est encore temps" de négocier

En savoir plus

FOCUS

Chili : la version officielle de la mort de Pablo Neruda scientifiquement contredite

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ayo, le Nigeria aux couleurs de "Paname"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un plébiscite en Vénétie pour l'autonomie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après la jungle de Calais, un nouvel espoir"

En savoir plus

ETATS-UNIS

Publicité controversée : Scarlett Johansson quitte Oxfam

© Oxfam

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/01/2014

Suite à la polémique concernant son contrat avec la marque SodaStream, Scarlett Johansson a décidé de ne plus être ambassadrice pour Oxfam. L'ONG reproche à l'entreprise israélienne d'avoir une usine dans une colonie de Cisjordanie.

La star hollywoodienne Scarlett Johansson a décidé de mettre un terme à son partenariat avec l’ONG Oxfam qui critique son récent contrat publicitaire avec la marque israélienne SodaStream. "Oxfam a accepté la décision de Scarlett Johansson de cesser le rôle d'ambassadrice qui était le sien depuis huit ans", a écrit jeudi 30 janvier l’organisation humanitaire britannique dans un communiqué, ajoutant que "le rôle de promotion de l'entreprise SodaStream par Mme Johansson est incompatible avec celui d'ambassadrice mondiale d'Oxfam".

L’ONG n’a en effet pas beaucoup apprécié l’annonce du partenariat de l’actrice américaine avec SodaStream, une société vivement critiquée pour avoir implanté l'une de ses usines dans une colonie en Cisjordanie. Pour Oxfam, ce site de production situé à Mishor Adumin, à l’est de Jérusalem, est illégal au regard du droit international et notamment de la quatrième convention de Genève. "Oxfam est opposé à tout échange commercial avec des colonies israéliennes, illégal en vertu du droit international", affirme ainsi l’organisation humanitaire.

Malgré cette rupture, l’ONG a toutefois tenu à exprimer sur son site Internet ses remerciements à Scarlett Johansson et "sa reconnaissance pour ses nombreuses contributions au cours de ces huit dernières années". "Depuis qu'elle est devenue ambassadrice d'Oxfam en 2007, un nombre impressionnant d'événements de collecte de fonds, de galas de charité, d'activités de promotion est venu s'ajouter à l'agenda déjà bien chargé de Scarlett Johansson", peut-on ainsi lire. L'artiste américaine a notamment participé à des campagnes contre la faim dans le monde, pour la scolarisation des enfants en Inde ou encore pour les victimes du séisme en Haïti en 2010.


 

Première publication : 30/01/2014

  • PROCHE-ORIENT

    Publicité : les bulles israéliennes de Scarlett Johansson font polémique

    En savoir plus

  • LITTÉRATURE

    Scarlett Johansson porte plainte contre les éditions JC Lattès

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)