Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

ETATS-UNIS

Publicité controversée : Scarlett Johansson quitte Oxfam

© Oxfam

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/01/2014

Suite à la polémique concernant son contrat avec la marque SodaStream, Scarlett Johansson a décidé de ne plus être ambassadrice pour Oxfam. L'ONG reproche à l'entreprise israélienne d'avoir une usine dans une colonie de Cisjordanie.

La star hollywoodienne Scarlett Johansson a décidé de mettre un terme à son partenariat avec l’ONG Oxfam qui critique son récent contrat publicitaire avec la marque israélienne SodaStream. "Oxfam a accepté la décision de Scarlett Johansson de cesser le rôle d'ambassadrice qui était le sien depuis huit ans", a écrit jeudi 30 janvier l’organisation humanitaire britannique dans un communiqué, ajoutant que "le rôle de promotion de l'entreprise SodaStream par Mme Johansson est incompatible avec celui d'ambassadrice mondiale d'Oxfam".

L’ONG n’a en effet pas beaucoup apprécié l’annonce du partenariat de l’actrice américaine avec SodaStream, une société vivement critiquée pour avoir implanté l'une de ses usines dans une colonie en Cisjordanie. Pour Oxfam, ce site de production situé à Mishor Adumin, à l’est de Jérusalem, est illégal au regard du droit international et notamment de la quatrième convention de Genève. "Oxfam est opposé à tout échange commercial avec des colonies israéliennes, illégal en vertu du droit international", affirme ainsi l’organisation humanitaire.

Malgré cette rupture, l’ONG a toutefois tenu à exprimer sur son site Internet ses remerciements à Scarlett Johansson et "sa reconnaissance pour ses nombreuses contributions au cours de ces huit dernières années". "Depuis qu'elle est devenue ambassadrice d'Oxfam en 2007, un nombre impressionnant d'événements de collecte de fonds, de galas de charité, d'activités de promotion est venu s'ajouter à l'agenda déjà bien chargé de Scarlett Johansson", peut-on ainsi lire. L'artiste américaine a notamment participé à des campagnes contre la faim dans le monde, pour la scolarisation des enfants en Inde ou encore pour les victimes du séisme en Haïti en 2010.


 

Première publication : 30/01/2014

  • PROCHE-ORIENT

    Publicité : les bulles israéliennes de Scarlett Johansson font polémique

    En savoir plus

  • LITTÉRATURE

    Scarlett Johansson porte plainte contre les éditions JC Lattès

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)