Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

Culture

Festival d'Angoulême : le Grand Prix décerné à "Calvin et Hobbes"

© Bill Watterson/Andrews McMeel Publishing

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/02/2014

Le père de la série culte "Calvin et Hobbes", Bill Watterson, a été couronné dimanche par le Grand Prix d'Angoulême lors du festival de la bande dessinée. Les aventures de Calvin et de son tigre ont été publiées dans le monde de 1985 à 1995.

L'Américain Bill Watterson, père de la série culte "Calvin et Hobbes", a été couronné, dimanche 2 février, par le Grand Prix d'Angoulême, au 41e Festival international de la bande dessinée. Le comic strip de ce scénariste et dessinateur de 56 ans a été publié de 1985 à 1995 avec une diffusion dans 2 400 journaux et plus de 30 millions d'albums vendus à travers le monde.

Les autres finalistes du Grand Prix sont le Japonais Katsuhiro Otomo (Akira) et le Britannique Alan Moore (Watchmen). Le Festival a par ailleurs décerné ses Fauves d'Angoulême, dont le Prix du meilleur album à "Come Prima" d'Alfred (Delcourt) et le Prix spécial du jury à "La Propriété" de Rutu Modan (Actes Sud BD).

Calvin et Hobbes, l’œuvre d’une vie

"Calvin et Hobbes" est l'œuvre de la vie de Bill Watterson. Mettant en scène le quotidien d'un gamin de six ans à la langue bien pendue et de son tigre en peluche qui s'anime loin du regard des adultes, la bande dessinée a été traduite dans une quarantaine de langues. Plus d'un million d'albums se sont écoulés en France, où la série est éditée intégralement en 1991. "Calvin et Hobbes" reçoit d'ailleurs, dès 1992, le prix du meilleur album étranger au Festival d'Angoulême. Une Intégrale est parue fin 2013 chez Hors Collection.

"Écrire et dessiner sont des actes lents, réfléchis, qui ne souffrent aucune distraction", a écrit Bill Watterson dans la préface de cette intégrale. Timide et perfectionniste, l’auteur s'est toujours dissimulé derrière ses héros de papier. Le 31 décembre 1995, en pleine gloire, Bill Watterson a mis un point final aux aventures de l'espiègle Calvin et de son tigre, estimant en avoir fini avec ses personnages, et se consacre depuis à la peinture et à sa famille.

Avec AFP

Première publication : 02/02/2014

  • BANDE-DESSINÉE

    La nouvelle super-héroïne de Marvel est une adolescente musulmane

    En savoir plus

  • BANDE-DESSINÉE

    Astérix chez les Pictes : "vive l'Écosse libre !"

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    La "Revue dessinée" : le pari de la BD journalistique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)