Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Valls : opération séduction

En savoir plus

  • Naufrage d’un ferry en Corée du Sud : plusieurs morts et une centaine de disparus

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

  • Amnesty International accuse l'Algérie de violer les droits de l'Homme

    En savoir plus

  • Obama à Poutine : les insurgés de l’est de l’Ukraine doivent poser les armes

    En savoir plus

  • Michel Foucher : "Dans l'Est, les gens se sentent ukrainiens"

    En savoir plus

Des Femen seins nus lancent des petites culottes sur l'archevêque de Madrid

AFP

Des féministes aux seins nus du groupe des Femen ont lancé dimanche des petites culottes sur l'archevêque de Madrid à son arrivée dans une église, pour protester contre son soutien au projet de loi restreignant le droit à l'avortement en Espagne.Des Femen lancent des petites culottes sur l'archevêque de Madrid pour protester contre son soutien à la loi anti-avortement, le 2 février 2014

Des féministes aux seins nus du groupe des Femen ont lancé dimanche des petites culottes sur l'archevêque de Madrid à son arrivée dans une église, pour protester contre son soutien au projet de loi restreignant le droit à l'avortement en Espagne.Des Femen lancent des petites culottes sur l'archevêque de Madrid pour protester contre son soutien à la loi anti-avortement, le 2 février 2014

Des féministes aux seins nus du groupe des Femen ont lancé dimanche des petites culottes sur l'archevêque de Madrid à son arrivée dans une église, pour protester contre son soutien au projet de loi restreignant le droit à l'avortement en Espagne.

Cinq manifestantes le torse nu se sont ruées sur le cardinal, Antonio Maria Rouco Varela, alors qu'il sortait de sa voiture pour aller assister à un office du soir dans une église du centre de Madrid.

Elles ont lancé des petites culottes tachées de rouge en direction du cardinal, qu'elles déclarent être l'un des instigateurs de la réforme du droit à l'avortement du gouvernement conservateur.

Des religieux et des fidèles se sont précipités à l'extérieur de l'église pour disperser les manifestantes, qui ont pris la fuite avant qu'un appel à la police ne soit donné, a indiqué un photographe de l'AFP qui a assisté à la scène.

Les manifestantes ont ensuite revendiqué leur action sur Facebook au nom du groupe des Femen.

Le gouvernement du Premier ministre Mariano Rajoy a annoncé en décembre un projet de loi qui n'autorise le droit à l'interruption de grossesse qu'en cas de danger prouvé pour la vie et la santé physique et psychique de la femme ou après un viol ayant fait l'objet d'une plainte préalable.

Ce projet supprime la loi de 2010, votée par les socialistes, qui autorise l'avortement jusqu'à 14 semaines de grossesse pour toutes les femmes sans justification et jusqu'à 22 semaines en cas de malformation du foetus ou de grave danger physique ou psychique pour la mère.

Ce projet, qui a causé des dissensions au sein même du Parti populaire de M. Rajoy, doit être présenté au Parlement.

Première publication : 03/02/2014