Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

  • En direct : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

FRANCE

La Manif pour tous met en garde le gouvernement contre la "familiphobie"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/02/2014

Des dizaines de milliers de partisans de la "Manif pour tous" sont attendus dimanche à Paris et à Lyon pour défendre leur vision de la famille traditionnelle et protester contre la procréation médicalement assistée.

Le collectif de la "Manif pour tous" entend faire une nouvelle démonstration de force. Des dizaines de milliers de manifestants, remontés contre une supposée "théorie du genre" et défendant leur vision de la famille traditionnelle contre la "familiphobie" du gouvernement sont attendus dimanche 2 février à Paris et à Lyon.

Après s'être mobilisés en masse depuis novembre 2012 contre le mariage homosexuel, les partisans de la Manif pour tous ont un nouveau combat : l'ouverture redoutée de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et la gestation pour autrui (GPA).

Un avertissement du gouvernement

Dans le viseur des manifestants, le futur projet de loi sur la famille qui doit être présenté en avril en Conseil des ministres. Celui-ci ne prévoit pourtant aucun de ces projets.

Mais la mobilisation vise à "avertir le gouvernement le plus tôt possible de notre refus de l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et de la GPA car tout enfant a besoin d'un père et d'une mère", a expliqué mercredi Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif pour tous.

L'ABCD de l'égalité, visant à lutter contre les stéréotypes entre filles et garçons à l'école, a aussi déclenché les foudres de l'association. "Pas touche à nos stéréotypes de genre!", s'insurge la Manif pour tous dans une affiche représentant un petit garçon épée à la main et une petite fille déguisée en fée.

Elle réclame le retrait "immédiat" de cette expérimentation du ministère de l'Éducation en œuvre dans dix académies. Cette semaine, de nombreux parents ont préféré ne pas conduire leurs enfants à l'école pour marquer leur opposition à ce programme. La Manif pour tous estime que l'État "n'a pas à s'immiscer dans des sujets aussi intimes que celui de l'identité sexuelle et à imposer des préoccupations d'adultes aux enfants".

Manif pour tous versus Manuel Valls

Après des négociations ardues avec la préfecture de police, un accord a été trouvé sur le parcours de la manifestation parisienne qui ira de la place de l'École militaire (VIIe arrondissement) jusqu'à la place Denfert-Rochereau (XIVe).

Les organisateurs, qui redoutent "des interpellations à l'aveugle contre d'honnêtes citoyens", avaient obtenu jeudi sur ordonnance que deux huissiers soient présents dans le cortège pour constater l'attitude des forces de l'ordre.

Mais la préfecture de police a obtenu samedi de la cour d'appel, saisie en référé, l'annulation de la présence d'huissiers.

La "Manif pour tous" fera néanmoins appel à des huissiers, mais à titre privé, ce qui leur donnera moins de crédibilité en cas de contestation. Le collectif a mobilisé un millier de bénévoles pour assurer l'accueil, un service de sécurité de plusieurs centaines de personnes et plusieurs dizaines d'agents privés.

Dominique Bertinotti, ministre chargée de la Famille, a estimé pour sa part que les organisateurs de la "Manif pour tous" voulaient "refaire un match" dont les Français "ne sont plus demandeurs". Elle a réaffirmé que la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes et la gestation pour autrui (GPA) ne feraient pas partie de la prochaine loi Famille, contrairement aux inquiétudes des manifestants.

Avec AFP et Reuters
 

Première publication : 02/02/2014

  • FRANCE

    Manif pour tous : mobilisation après la condamnation d'un opposant au mariage gay

    En savoir plus

  • FRANCE

    Manif' pour tous : la fin d'un mouvement ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    Manifestation anti-mariage gay : violents heurts après la dispersion des cortèges

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)