Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : la rançon ou la mort ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

FRANCE

La Manif pour tous met en garde le gouvernement contre la "familiphobie"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/02/2014

Des dizaines de milliers de partisans de la "Manif pour tous" sont attendus dimanche à Paris et à Lyon pour défendre leur vision de la famille traditionnelle et protester contre la procréation médicalement assistée.

Le collectif de la "Manif pour tous" entend faire une nouvelle démonstration de force. Des dizaines de milliers de manifestants, remontés contre une supposée "théorie du genre" et défendant leur vision de la famille traditionnelle contre la "familiphobie" du gouvernement sont attendus dimanche 2 février à Paris et à Lyon.

Après s'être mobilisés en masse depuis novembre 2012 contre le mariage homosexuel, les partisans de la Manif pour tous ont un nouveau combat : l'ouverture redoutée de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et la gestation pour autrui (GPA).

Un avertissement du gouvernement

Dans le viseur des manifestants, le futur projet de loi sur la famille qui doit être présenté en avril en Conseil des ministres. Celui-ci ne prévoit pourtant aucun de ces projets.

Mais la mobilisation vise à "avertir le gouvernement le plus tôt possible de notre refus de l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et de la GPA car tout enfant a besoin d'un père et d'une mère", a expliqué mercredi Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif pour tous.

L'ABCD de l'égalité, visant à lutter contre les stéréotypes entre filles et garçons à l'école, a aussi déclenché les foudres de l'association. "Pas touche à nos stéréotypes de genre!", s'insurge la Manif pour tous dans une affiche représentant un petit garçon épée à la main et une petite fille déguisée en fée.

Elle réclame le retrait "immédiat" de cette expérimentation du ministère de l'Éducation en œuvre dans dix académies. Cette semaine, de nombreux parents ont préféré ne pas conduire leurs enfants à l'école pour marquer leur opposition à ce programme. La Manif pour tous estime que l'État "n'a pas à s'immiscer dans des sujets aussi intimes que celui de l'identité sexuelle et à imposer des préoccupations d'adultes aux enfants".

Manif pour tous versus Manuel Valls

Après des négociations ardues avec la préfecture de police, un accord a été trouvé sur le parcours de la manifestation parisienne qui ira de la place de l'École militaire (VIIe arrondissement) jusqu'à la place Denfert-Rochereau (XIVe).

Les organisateurs, qui redoutent "des interpellations à l'aveugle contre d'honnêtes citoyens", avaient obtenu jeudi sur ordonnance que deux huissiers soient présents dans le cortège pour constater l'attitude des forces de l'ordre.

Mais la préfecture de police a obtenu samedi de la cour d'appel, saisie en référé, l'annulation de la présence d'huissiers.

La "Manif pour tous" fera néanmoins appel à des huissiers, mais à titre privé, ce qui leur donnera moins de crédibilité en cas de contestation. Le collectif a mobilisé un millier de bénévoles pour assurer l'accueil, un service de sécurité de plusieurs centaines de personnes et plusieurs dizaines d'agents privés.

Dominique Bertinotti, ministre chargée de la Famille, a estimé pour sa part que les organisateurs de la "Manif pour tous" voulaient "refaire un match" dont les Français "ne sont plus demandeurs". Elle a réaffirmé que la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes et la gestation pour autrui (GPA) ne feraient pas partie de la prochaine loi Famille, contrairement aux inquiétudes des manifestants.

Avec AFP et Reuters
 

Première publication : 02/02/2014

  • FRANCE

    Manif pour tous : mobilisation après la condamnation d'un opposant au mariage gay

    En savoir plus

  • FRANCE

    Manif' pour tous : la fin d'un mouvement ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    Manifestation anti-mariage gay : violents heurts après la dispersion des cortèges

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)