Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Punition collective"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les Français de l'armée israélienne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si on commence à accueillir toute la misère du monde..."

En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Gaza : courte trêve après un raid meurtrier sur une école de l’ONU

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

  • Troisième mission de l'année réussie pour une Ariane 5

    En savoir plus

  • Bousculade meurtrière lors d'un concert à Conakry

    En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

Asie - pacifique

Téhéran condamne l'Holocauste, une "cruelle tragédie funeste"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/02/2014

Dimanche, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a fortement condamné l’Holocauste dans un entretien accordé à la télévision allemande Phoenix. Une position qui marque une rupture avec le gouvernement précédent.

Dans un entretien accordé à la chaîne de télévision allemande Phoenix, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a estimé dimanche que l'extermination des Juifs sous le régime nazi avait été "une cruelle tragédie funeste, qui ne doit plus jamais se reproduire".

"Nous n'avons rien contre les Juifs et le plus grand respect pour eux à l'intérieur de l'Iran et en dehors. Nous ne nous sentons menacés par personne", a-t-il déclaré, au sortir de la conférence sur la sécurité de Munich, à laquelle il était convié.

Cette prise de position tranche avec celle de l’équipe gouvernementale précédente, dont certains membres s’étaient illustrés par leur négation de l’existence de l’Holocauste, à l’image de l’ex-président Mahmoud Ahmadinejad. Son successeur, Hassan Rohani, avait lui aussi condamné "le massacre des Juifs par les nazis".

Selon des extraits de l'émission dévoilés par la chaîne Phoenix, Mohammad Javad Zarif a par ailleurs martelé que "les droits du peuple palestinien étaient violés depuis 60 ans" par Israël, qui utilise, selon lui, "la tactique de l'écran de fumée".

Le ministre iranien a déclaré que Téhéran voulait "rompre le cercle vicieux et utiliser tous les moyens pour instaurer la confiance" entre les différentes parties sur l’épineux dossier du nucléaire iranien. Mais "nous n'accepterons pas d'être commandés" par d'autres, a-t-il mis en garde.

Depuis le 20 janvier, l'Iran s'est engagé à geler certaines activités nucléaires sensibles en application de l'accord intérimaire conclu le 24 novembre à Genève avec le groupe des 5+1 (Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Allemagne).

Les négociations doivent reprendre le 18 février prochain à Vienne.

Avec AFP

 

Première publication : 03/02/2014

  • IRAN

    Hassan Rohani joue la carte de l'ouverture à Davos

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Genève-2 : inviter puis exclure l'Iran, un coup tactique

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Genève-2 : l'Iran écarté, l'opposition syrienne confirme sa présence

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)