Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 05/02/2014

"Heureux comme un journaliste en Russie"

© France 24

Presse internationale, Mercredi 5 février 2014. Au menu de cette revue de presse, l’ouverture imminente des JO de Sotchi, sur fond de menace terroriste.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On consacre cette revue de presse internationale à l’ouverture imminente de Jeux de Sotchi, la station balnéaire des bords de la mer noire transformée en bunker.
 
The International New York Times, qui s’inquiétait hier de l’état d’avancée des travaux à deux jours de l’ouverture, fait part ce matin des préoccupations grandissantes face à la menace terroriste. «Transformés en manifestation de la grandeur russe, beaucoup craignent que ces JO se transforment surtout en cible», écrit le journal, qui rappelle que les compétitions vont se tenir non loin d’une zone de guerre, celle qui oppose le Kremlin aux militants radicalisés du Caucase nord. Un conflit qui justifie un déploiement de sécurité sans précédent dans l’histoire des Jeux, d’après le New York Times. Les Jo de Sotchi ont donné lieu à une vague de répression très violente dans la région, et ont été précédés par une série d’attentats à Volgograd il y a un mois.
 
Confronté à l’intérieur à la menace terroriste, Vladimir Poutine se retrouve également en difficulté sur la scène internationale, où l’entente cordiale avec les Etats-Unis a fait long feu. Signe des temps, The Wall Street Journal nous apprend que l’actuel ambassadeur américain à Moscou s’apprête à quitter son poste. Michael McFaul avait été l’un des promoteurs du «reset» des relations russo-américaines souhaité par Obama. Une remise à zéro des compteurs de courte durée, toutefois.
 
The Moscow Times nous apprend quant à lui que la télé indépendante Dozhd, «la pluie», en russe, risque de devoir mettre la clé sous la porte. C’est une conséquence possible de la décision prise par plusieurs bouquets satellites de l’exclure de leur offre. Une technique classique en Russie, où pressions politiques et financières se combinent savamment pour fermer toute source d’information indépendante et gênante. L’un des déclencheurs des foudres qui s’abattent en ce moment sur Dozhd a probablement été une enquête menée par l’opposant Alexei Navalny sur les propriétés de luxe des hauts fonctionnaires et des membres du parti «Russie Unie», dont le chef adjoint de l’administration du Kremlin. Navalny, qui est actuellement en liberté surveillée, et n’a pas le droit de quitter Moscou, après une condamnation l'été dernier, et qui vient, d’ailleurs, de demander l'autorisation de se rendre à Sotchi pour assister aux JO - dont il a, au passage, beaucoup critiqué le coût, 50 milliards de dollars.
 
Les journalistes étrangers, eux, ont déjà commencé à arriver sur place. Première découverte, qui apporte son lot de déconvenues: les installations hôtelières. Il semblerait que la profession ait choisi, dans l’ensemble, de prendre les choses plutôt avec humour, comme en témoignent certains tweets hilarants, comme celui qu’a posté un journaliste de CNN. Il pose devant la fenêtre de sa chambre. Visiblement, on n’a pas encore eu tout à fait le temps de poser les rideaux – revue de tweets à lire sur le site du Washington Post.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/05/2018 Protection des données

"Souriez, vous êtes (mieux) protégés"

Dans cette seconde revue de presse de la matinée : que penser du règlement général sur la protection des données (RGPD) qui entre en vigueur ce vendredi, de nouvelles...

En savoir plus

25/05/2018 Donald Trump

Plus du tout de sommet États-Unis - Corée du Nord ?

L'annulation du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un est la une de cette première revue de presse du vendredi 25 mai. Également au menuÉ: le référendum irlandais sur...

En savoir plus

24/05/2018 revue de presse

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

Dans la presse ce jeudi 24 mai : le référendum irlandais sur l’avortement, la décision de la NFL d’obliger les joueurs de football américain à se tenir debout au moment de...

En savoir plus

24/05/2018 Revue de presse française

"From Russia with luck"

À la une de la presse ce jeudi 24 mai : la désignation de Giuseppe Conte pour diriger le nouveau gouvernement italien, la visite d’Emmanuel Macron en Russie, la première...

En savoir plus

23/05/2018 revue de presse

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

Dans la presse ce mercredi 23 mai : la mort de l’écrivain américain Philip Roth, la condamnation de l’archevêque australien Philip Wilson accusé d’avoir couvert des faits de...

En savoir plus