Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Drame du "Cercueil volant" et un riche couple sauve des migrants

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maîtres de Sanaa

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

  • Paris et Berlin s'entendent pour stimuler l'investissement en Europe

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Kate et William attendent leur deuxième enfant pour avril

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

FRANCE

Karachi : la justice préconise l'audition de Nicolas Sarkozy par la CJR

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/02/2014

Dans le cadre de l'enquête sur le financement de la campagne d'Edouard Balladur en 1995, les juges ont refusé d'entendre eux-mêmes le témoignage de Nicolas Sarkozy, préconisant qu'il le soit par la Cour de Justice de la République (CJR).

Les juges chargés du volet financier de l'affaire Karachi ont pris, jeudi 7 février, deux ordonnances. Dans cette enquête sur un éventuel financement illégal de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995, les juges Renaud van Ruymbeke et Roger Le Loire se dessaisissent au profit de la Cour de Justice de la République (CJR), seule compétente pour enquêter et juger les délits ou crimes commis par des membres de gouvernement dans l'exercice de leurs fonctions.

Les deux magistrats ont ainsi demandé la saisine de la CJR pour enquêter sur l'ex-Premier ministre Edouard Balladur et son ministre de la Défense François Léotard, a annoncé, vendredi 7 février, à l'AFP Me Olivier Morice, un des avocats de la partie civile. Dans l'une des deux ordonnances, ils refusent d'entendre eux-mêmes Nicolas Sarkozy. Une demande qu'avait déjà formulée Me Morice.

Le parquet de Paris doit désormais décider de transmettre, via le parquet général, le dossier au procureur général près la Cour de cassation, Jean-Claude Marin. Ce sera à lui de décider s'il faut transmettre la saisine à la commission des requêtes de la CJR, qui décidera d'une éventuelle enquête.

"Une grande satisfaction"

Selon Me Olivier Morice, cette décision montre que les juges ont estimé que les éléments recueillis par l'enquête rendaient nécessaire une audition comme témoin assisté par la CJR de Nicolas Sarkozy, ministre du Budget dans le gouvernement Balladur (1993-95).

"C'est une grande satisfaction car nous sommes à l'origine de cette plainte, qui, pour les juges, nécessite la saisine de la CJR en ce qui concerne l'ancien Premier ministre et l'ancien ministre de la Défense, dans une ordonnance qui est accablante à leur égard", a déclaré l'avocat.

"En refusant notre demande d'audition de Nicolas Sarkozy, les juges soulignent que des témoignages et des éléments recueillis dans l'information judiciaire nécessitent que la CJR puisse l'entendre comme témoin assisté", a-t-il ajouté.

"Cela démontre à l'évidence que Nicolas Sarkozy n'est nullement mis hors de cause dans le volet financier de l'attentat de Karachi", selon Me Morice.

Avec AFP

Première publication : 07/02/2014

  • JUSTICE

    Karachi : la Cour de justice de la République jugée compétente sur Balladur

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Karachi : Ziad Takieddine retourne en prison

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Karachi : trois magistrats autorisés à enquêter sur Sarkozy

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)