Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Disparition de Shimon Peres : que reste-t-il des accords d'Oslo ? (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Mondial de l'auto : place aux voitures électriques et autonomes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep : bombardements russes, coups de menton américains"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La réconciliation est une œuvre de persévérance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : le projet de nouvelle Constitution adopté en Conseil des ministres

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Guerre et paix" : l'épitaphe de la Toile pour Shimon Peres

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Shimon Peres : que reste-t-il des accords d'Oslo ? (partie 2)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Colombie : le chef des Farc demande pardon aux victimes du conflit

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Biomimétisme : quand la technologie s'inspire de la nature

En savoir plus

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 07/02/2014

Le monde rural, terre de campagne du Front national

Depuis son arrivée à la tête du Front national en 2011, Marine Le Pen multiplie les efforts à destination du monde rural, où son parti progresse. Pour comprendre les raisons de cette montée, nous sommes rendus dans l’est de la France, dans la Meuse, un département rural où le parti frontiste a fait l’un de ses trois meilleurs scores à la présidentielle de 2012.

Il n’a pas été difficile de trouver des électeurs du Front national (FN). Nous l’avons constaté à de nombreuses reprises : la parole s’est libérée. L’électeur n’a plus honte de dire qu'il vote FN. C’est l’une des conséquences de la "dédiabolisation" du parti, le cheval de bataille de la présidente Marine Le Pen.

Dans ce processus de "dédiabolisation", le FN répète qu’il n’est pas un parti raciste. Toujours est-il que la préférence nationale demeure la clef de voûte de l’adhésion. Nous l’avons, là aussi, constaté de nombreuses fois : le rejet de l’immigration continue de motiver le vote des électeurs ruraux, y compris dans des endroits où il n’y a pas d’étrangers.

Pour l’électeur du parti frontiste, la présence d'immigrés est synonyme d’insécurité. Insécurité physique, mais aussi économique. Un sentiment d'autant plus prégnant dans un département comme la Meuse, où le bassin d’emploi est sinistré : les immigrés sont perçus comme une menace pour le marché du travail.

De plus, les habitants des zones rurales se sentent oubliés des pouvoirs publics. Ils assistent impuissants à la fermeture des services publics, des petits commerces, des écoles. Une impression d’abandon qui les pousse également vers le FN.

Par Natacha VESNITCH , Cyril VANIER

COMMENTAIRE(S)

Les archives

22/09/2016 Birmanie

Vidéo : En Birmanie, le difficile retour à la vie des prisonniers politiques

En 50 ans de dictature, près de 10 000 Birmans ont été emprisonnés pour avoir contesté le pouvoir militaire. Ces prisonniers politiques ont quasiment tous subi des tortures...

En savoir plus

15/09/2016 Football

Vidéo : l'odyssée asiatique des footballeurs africains

En Asie du Sud-Est, le football suscite un engouement croissant. Les championnats se multiplient et de nouvelles équipes se créent, y compris dans des pays qui n'avaient pas de...

En savoir plus

08/09/2016 Niger

Vidéo : Agadez, au Niger, porte de l’exil

Au Niger, Agadez est désormais l’un des principaux points de transit pour les migrants clandestins d’Afrique de l’Ouest qui rêvent d’Europe. France 24 vous propose un...

En savoir plus

02/09/2016 Inde

Dans l’océan Indien, l'éthnocide de la tribu Jarawa, décimée par le tourisme

Pour les préserver, il est interdit de les rencontrer. Alors que les Jarawa ont toujours vécu en autarcie et en harmonie avec la nature sur l’archipel des Andaman, dans l’océan...

En savoir plus

26/08/2016 RD Congo

RDC : massacres en toute impunité à Beni

Depuis plus d'un an et demi, les massacres de civils se succèdent dans la région de Beni, à l'est de la République démocratique du Congo, voisine de l'Ouganda. Régulièrement, la...

En savoir plus