Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Peur de rien" : l’errance parisienne d'une jeune Libanaise

En savoir plus

FACE À FACE

Déchéance de nationalité : l'heure de vérité

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bataille d'Alep : l'offensive du régime syrien, appuyé par Moscou

En savoir plus

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : la bataille d'Alep, un tournant ?

En savoir plus

LE DÉBAT

État d'urgence en France : l'exception va-t-elle devenir la règle?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"D'anciens mineurs réfugiés renvoyés en Irak"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Autodéfense intellectuelle"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Retour chahuté du général Mokoko, candidat à la présidentielle, à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Le Maroc épargné par les terroristes mais délaissé par les touristes

En savoir plus

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 21h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 07/02/2014

Le monde rural, terre de campagne du Front national

Depuis son arrivée à la tête du Front national en 2011, Marine Le Pen multiplie les efforts à destination du monde rural, où son parti progresse. Pour comprendre les raisons de cette montée, nous sommes rendus dans l’est de la France, dans la Meuse, un département rural où le parti frontiste a fait l’un de ses trois meilleurs scores à la présidentielle de 2012.

Il n’a pas été difficile de trouver des électeurs du Front national (FN). Nous l’avons constaté à de nombreuses reprises : la parole s’est libérée. L’électeur n’a plus honte de dire qu'il vote FN. C’est l’une des conséquences de la "dédiabolisation" du parti, le cheval de bataille de la présidente Marine Le Pen.

Dans ce processus de "dédiabolisation", le FN répète qu’il n’est pas un parti raciste. Toujours est-il que la préférence nationale demeure la clef de voûte de l’adhésion. Nous l’avons, là aussi, constaté de nombreuses fois : le rejet de l’immigration continue de motiver le vote des électeurs ruraux, y compris dans des endroits où il n’y a pas d’étrangers.

Pour l’électeur du parti frontiste, la présence d'immigrés est synonyme d’insécurité. Insécurité physique, mais aussi économique. Un sentiment d'autant plus prégnant dans un département comme la Meuse, où le bassin d’emploi est sinistré : les immigrés sont perçus comme une menace pour le marché du travail.

De plus, les habitants des zones rurales se sentent oubliés des pouvoirs publics. Ils assistent impuissants à la fermeture des services publics, des petits commerces, des écoles. Une impression d’abandon qui les pousse également vers le FN.

Par Natacha VESNITCH , Cyril VANIER

COMMENTAIRE(S)

Les archives

04/02/2016 Côte d'Ivoire

Vidéo : il était une fois dans l’Ouest africain… le train Bolloré

Le pari est fou. Relier par le train le port d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, à celui de Cotonou, au Bénin… en passant par Niamey, au Niger. Des milliers de kilomètres de rail, à...

En savoir plus

29/01/2016 Venezuela

La fin du chavisme au Venezuela ?

Trois ans après la mort d'Hugo Chavez, son successeur à la tête du Venezuela, Nicolas Maduro, est dans une situation fâcheuse. Sur fond de grave crise économique, il a subi un...

En savoir plus

22/01/2016 Tadjikistan

Contre la radicalisation, le Tadjikistan traque barbes et voiles noirs

Au Tadjikistan, ancienne république soviétique frontalière de l'Afghanistan, les autorités ont déclaré la guerre à l’islam radical et tentent de débusquer les terroristes...

En savoir plus

14/01/2016 Afrique du Sud

Les Sud-Africains réclament la justice climatique

En Afrique du sud, les disparités perdurent depuis la fin de l'apartheid, y compris en matière d’environnement. Les populations les plus déshéritées se trouvent dans les régions...

En savoir plus

08/01/2016 Organisation de l'État islamique

Jihad, le défi intérieur de la France

Nous vous proposons un documentaire exceptionnel, un an après les attentats de janvier 2015 en France. Pendant neuf mois, la réalisatrice Clarisse Feletin a mené l'enquête et...

En savoir plus