Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La CAN fait sa révolution

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 6 mois à la Maison Blanche

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Le budget de l'armée a connu une érosion constante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les expositions incontournables de l'été 2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

En savoir plus

FOCUS

Afrique du Sud : les abandons de bébés en hausse, les adoptions en baisse

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face à Macron, le général de Villiers rend les armes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Remaniement ministériel en Côte d'Ivoire

En savoir plus

Moyen-Orient

Cessez-le-feu à Homs, premières évacuations des civils pris au piège

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/02/2014

La Russie a annoncé vendredi qu'une trêve de trois jours avait été conclue afin de permettre l’évacuation de civils de la vieille ville de Homs. D'après la télévision d’État syrienne, elles ont d'ores et déjà commencé.

Moscou a annoncé qu’une trêve de trois jours avait été conclue à Homs, en Syrie, afin de permettre la mise en place d’opérations humanitaires dans la ville, qui essuie les assauts du régime syrien depuis près de deux ans.

La télévision d’État syrienne a précisé que l’évacuation des civils de la Vieille ville avait débuté. Un premier groupe d’habitants aurait été évacué à la mi-journée.

Deux cents évacuations attendues vendredi

Selon le gouverneur de Homs, Talal al-Barazi, ils pourraient être 200 à quitter la ville pour la seule journée de vendredi. Pour le moment, seuls les enfants de moins de 15 ans et les femmes et hommes de plus de 55 ans sont concernés par cette opération.

La trêve observée devrait également permettre l’acheminement d’aide humanitaire pour les habitants restés sur place, mais celle-ci ne devrait toutefois leur parvenir que samedi. L’ONU estime que quelque 2500 civils devraient pouvoir bénéficier de cette aide.

Le ministère russe des Affaires étrangères a précisé que l’ambassade de Russie à Damas avait joué un "rôle actif" dans la mise en place de ce cessez-le-feu.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 07/02/2014

  • SYRIE

    Accord entre Damas et l'ONU pour évacuer des civils de Homs

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Syrie : petit pas en avant dans les négociations de Genève-2

    En savoir plus

  • GENÈVE-2

    Le régime syrien prêt à laisser femmes et enfants quitter Homs assiégée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)