Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

Moyen-Orient

Malgré les violences, l'aide humanitaire arrive à Homs

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/02/2014

Une partie de l’aide d’urgence destinée aux civils syriens est arrivée samedi dans la ville assiégée de Homs, en Syrie, malgré des explosions et des tirs qui ont ralenti toute la journée les convois humanitaires.

Le Croissant rouge syrien a réussi à faire parvenir une partie de son aide humanitaire, samedi 8 février, dans la ville assiégée de Homs, malgré des tirs dirigés contre ses convois. L’acheminement de cette aide devait être rendu possible grâce à un cessez-le-feu conclu entre le gouvernement et les rebelles. L'accord prévoyait initialement une trêve de trois jours de 6 heures à 18 heures (heure locale). Il a de toute évidence été rompu.

"Des tirs ont visé les camions d'aides et l'équipe", a indiqué l’organisation sur son compte Twitter, sans accuser aucune partie - armée ou rebelles. Le convoi était entré dans la vieille ville pour tenter de distribuer l'aide promise aux habitants assiégés par l’armée depuis juin 2012."Nous avons toutefois pu distribuer 120 colis alimentaires et 190 kits d'hygiène", a précisé le Croissant rouge dans un autre tweet.

"Faire face aux besoins immédiats"

Il s'agit d'une aide d'urgence comprenant nourriture, kits médicaux, matelas, couvertures, ainsi qu'une somme en liquide et un soutien logistique "pour faire face aux besoins immédiats de ceux qui choisissent d'évacuer la zone et de ceux qui sont toujours dedans".

Tout au long de la journée, régime et rebelles se sont mutuellement accusés d'avoir violé la trêve instaurée à Homs pour distribuer les aides, puis d'avoir tiré sur les convois humanitaires incluant l'ONU et le Croissant rouge. "Les quartiers assiégés et notamment les zones proches de l'endroit où doivent entrer les convois d'aides, à Hamidiyé, ont été visés par des obus de mortier en provenance des quartiers pro-régime" de Homs, a déclaré Yazan, un militant de la vieille ville assiégée.

"Les militants accusent les troupes de lancer des obus de mortiers pour retarder l'aide", a affirmé de son côté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). L'opposition syrienne en exil a également mis en garde dans un communiqué contre un "échec" de l'arrivée de l'aide qui serait "dévastateur pour les civils innocents restés dans les zones assiégées".

Évacuation de civils

Vendredi, 83 femmes, enfants et personnes âgées ont été évacués de la vieille ville, selon l'ONU. Ces civils, qui manquaient de tout et se nourrissaient d'herbes et d'olives, selon plusieurs témoignages, ont été "transportées vers des endroits de leur choix, escortées par l'ONU et le Croissant rouge syrien", a précisé le porte-parole adjoint de l'ONU, Farhan Haq.

Les évacuations doivent se poursuivre dans les prochains jours, selon le gouverneur de Homs, Talal Barazi, qui précise que les femmes, les enfants de moins de 15 ans et les hommes de plus de 55 ans étaient autorisés à partir.

L'évacuation de Homs et la distribution de nourriture et de matériel médical font partie de l'accord conclu entre l'ONU, le gouvernement syrien et les rebelles après des mois de négociations.

Avec AFP
 

Première publication : 08/02/2014

  • SYRIE

    Accord entre Damas et l'ONU pour évacuer des civils de Homs

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Syrie : petit pas en avant dans les négociations de Genève-2

    En savoir plus

  • GENÈVE-2

    Le régime syrien prêt à laisser femmes et enfants quitter Homs assiégée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)