Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ceci est mon corps"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Boujnah, directeur banque et marché, France & Bénélux, Banco Santander

En savoir plus

SUR LE NET

Crash du vol MH17 : attention aux arnaques en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Compatriotes"

En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les séparatistes ukrainiens ont remis les boîtes noires à la Malaisie

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

  • Les chrétiens fuient Mossoul, "un crime contre l'humanité" selon l'ONU

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne tente de reprendre le contrôle de Donetsk

    En savoir plus

  • Didier Drogba tout proche d’un retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cette presse égyptienne qui soutient Israël contre le Hamas

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'Iran accepte de répondre aux interrogations de l'AIEA

© AFP | Le directeur général de l'AIEA, Yukiya Amano

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/02/2014

L'Iran a accepté, dimanche, de fournir des éléments d'explication sur une possible dimension militaire du programme nucléaire de Téhéran, afin de répondre aux inquiétudes des inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

L'Iran a esquissé, dimanche 9 février, un début de réponse aux interrogations des enquêteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur une possible dimension militaire du programme nucléaire de Téhéran.

L'AIEA a annoncé que les Iraniens avaient accepté, après deux jours de "discussions techniques constructives" à Téhéran, de prendre "sept mesures pratiques" de transparence d'ici au 15 mai.

Ces mesures "initiales" doivent être soumises aux instances dirigeantes de l'AIEA par son directeur général, le Japonais Yukiya Amano. "C'est un premier pas potentiellement important" pour l'enquête de l'AIEA, a reconnu un diplomate occidental, tout en soulignant que bien d'autres mesures étaient nécessaires pour rassurer l'agence onusienne.

Réunion le 18 février à Vienne

Parmi les autres mesures, les inspecteurs de l'AIEA pourront visiter la mine d'uranium de Saghand et l'usine d'enrichissement d'Ardakan. L'Iran donnera en outre des informations sur un de leurs réacteurs de recherche qui, selon les Occidentaux, serait susceptible de produire du matériel nucléaire militaire.

À Téhéran, Behrouz Kamalvandi, porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique, a déclaré, pour sa part, à l'agence de presse Irna que les Iraniens avaient fourni des renseignements "dans un esprit de coopération" et s'attendaient à une réaction positive de l'AIEA.

L'enquête de l'agence sur le programme nucléaire iranien et ses éventuels prolongements militaires est dans l'impasse depuis plusieurs années. L'Iran, soupçonné de vouloir se doter de l'arme nucléaire, était représenté aux pourparlers de Téhéran par Reza Najafi, son ambassadeur auprès de l'AIEA et la délégation de l'agence internationale était dirigée par son directeur général adjoint, Tero Varjoranta.

L'Iran a suspendu ses activités nucléaires les plus sensibles dans le cadre de l'accord provisoire conclu le 24 novembre dernier avec le G5+1.

Les grandes puissances (le groupe G5+1, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et l'Allemange) et l'Iran se retrouveront le 18 février à Vienne, au siège de l'AIEA pour une nouvelle session de négociations.

Avec Reuters

Première publication : 09/02/2014

  • NUCLÉAIRE IRANIEN

    L'allègement des sanctions peut-il sauver l'économie iranienne ?

    En savoir plus

  • IRAN

    L'Iran fait une pause dans son programme d'enrichissement d'uranium

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    La France satisfaite mais prudente sur l'accord avec l'Iran

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)