Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : le scrutin sera-t-il crédible ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Congrès du Parti Communiste Chinois : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Congrès du Parti Communiste Chinois : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

FOCUS

La pollution aux PCB, l'autre scandale qui vise Monsanto

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"The Square" : Palme d'or cynique sur notre société occidentale

En savoir plus

FACE À FACE

Interview d'Emmanuel Macron : François Hollande "ne passera rien" au président

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le parti communiste chinois, ce n'est pas ce que vous croyez"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Chine : Xi Jinping veut "ouvrir davantage" l'économie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Premiers de corvée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 10/02/2014

"Ubuesque"

© France 24

Presse française, Lundi 10 février 2014. Au menu de cette revue de presse, la visite d’Etat de François Hollande aux Etats-Unis, sous le signe de la reprise économique, américaine, mais pas seulement.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, le voyage de François Hollande aux Etats-Unis. Le président français commence aujourd’hui une visite d’Etat de trois jours, qui devrait lui permettre de mieux mesurer le redémarrage économique américain.
Ce «voyage au pays de la réussite», fait la Une du Figaro, qui estime que François Hollande «ferait bien d’aborder sa visite comme un voyage d’étude» - car ce serait là le moment ou jamais pour lui de «comprendre quel environnement est nécessaire à l’épanouissement des talents et au succès des innovations».
 
Quand «Monsieur 75% (voyage) au pays des start-up», c’est au menu, également, de l’Opinion, qui annonce que Hollande «va devoir convaincre ses interlocuteurs qu’il a réellement changé de politique». L’Opinion s’est amusé à imaginer le discours du président français - en franglais comme il se doit, les Français étant comme chacun sait de piètres polyglottes…
 
Quant au journal Libération, il rappelle la toile de fond de ce séjour: la mise en cause des pratiques des géants du web américains. Accusés d’évasion fiscale, les «ogres du Web», Yahoo et autres Google, sont actuellement dans le collimateur de la justice. Dernier épisode en date: le redressement fiscal de Google, en France, à hauteur d’un milliard d’euros, d’après le Point, 500 millions selon d’autres sources. L’évasion fiscale des géants du net «qui concerne tous les pays, y compris les Etats-Unis», rappelle Libé.
 
L’économie n’est toutefois pas le seul sujet d’une visite pour laquelle la Maison Blanche a mis les petits plats dans les grands. Le Parisien raconte qu’être invité aux Etats-Unis pour une visite d’Etat, c’est un privilège. Clou de la visite: un tour à bord d’Air Force One, et le dîner offert par le couple présidentiel demain soir à la Maison Blanche. Il faut dire que Washington a deux ou trois choses à se faire pardonner: le lâchage sur la Syrie, et le scandale des écoutes de la NSA.
 
Paris, de son côté, demande à Washington de renforcer le partenariat au Sahel - à lire dans le Figaro, qui évoque la nécessité de «passer avec les Américains d’une posture de soutien à une posture de relation stratégique».
 
Sur le plan économique, les Etats-Unis ne sont pas les seuls à montrer des signes de reprise - ailleurs aussi ça irait plutôt mieux, d’après la Croix. Le journal évoque le fait que «les déséquilibres hérités de la grande crise de 2008» semblent se résorber.
 
Pas étonnant, dans ce contexte, que le débat sur le salaire minimum fasse son retour - à voir du côté du site du Monde. Allemagne, Royaume-Uni, Etats-Unis : on discute désormais de la possibilité de l’instaurer ou de l’augmenter, quand il existe déjà.
 
En France, l’heure est plutôt à l’allègement du coût du travail, mais est-ce-que ça va suffire? Dans les colonnes des Echos, Arnaud Montebourg préconise aussi une baisse de la monnaie unique: «nous avons la zone la plus dépressive au monde et la monnaie qui s’apprécie le plus au monde. Cette situation est ubuesque».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/10/2017 Revue de presse internationale

"Le parti communiste chinois, ce n'est pas ce que vous croyez"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 18 octobre, l'ouverture du 19e Congrès du Parti communiste chinois, la reprise de la ville de Raqqa par les Forces...

En savoir plus

18/10/2017 Revue de presse française

"Premiers de corvée"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 18 octobre, l'ouverture du 19e Congrès du Parti communiste chinois, qui doit adouber le président Xi Jinping pour un deuxième...

En savoir plus

17/10/2017 Revue de presse française

"Réduire un homme à un porc est aussi vain que considérer une femme comme un objet"

Au menu de cette revue de presse française, mardi 17 octobre, la mobilisation, notamment sur les réseaux sociaux, contre le harcèlement et les agressions dont sont victimes les...

En savoir plus

17/10/2017 Revue de presse internationale

"Je suis Daphne"

Au menu de cette revue de presse française, mardi 17 octobre, la mort, hier, d’une journaliste d’investigation maltaise, tuée dans l’explosion de sa voiture. Les incendies...

En savoir plus

16/10/2017 Revue de presse internationale

"10 millions de dollars pour destituer Donald Trump"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 16 octobre, la victoire aux législatives autrichiennes des conservateurs, emmenés par le jeune Sebastian Kurz, 31 ans. Mais...

En savoir plus