Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Eau argentée" : la guerre en Syrie au cinéma

En savoir plus

FOCUS

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sanctions occidentales : "La Russie sortira renforcée", assure Lavrov

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La Libye au cœur des discussions du Forum de Dakar

En savoir plus

SUR LE NET

Australie : la Toile solidaire de la commmunauté musulmane

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Égypte : la répression des homosexuels s'intensifie

En savoir plus

Afrique

Deuil national décrété en Algérie après le crash d'un avion militaire

© PIERRE VERDY / AFP

Vidéo par Leïla BERATTO

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/02/2014

Un avion militaire s'est écrasé, mardi en milieu de journée, dans l'est de l'Algérie, dans la zone montagneuse d'Oum el Bouaghi, faisant 77 morts, selon le bilan officiel. L'engin transportait des soldats et des familles de militaires.

Un avion de transport militaire s’est écrasé, mardi 11 février vers midi, sur le mont Djebel Fertas, dans l’est de l’Algérie. Selon le bilan officiel du ministère de la Défense,  78 personnes, dont les membres de l'équipage, se trouvaient à bord, 77 ont péri. L'Algérie a décrété un deuil national de trois jours à partir de mercredi. 

"C'est le crash le plus meurtrier sur le sol algérien", affirme Leila Beratto, correspondante de RFI en Algérie. 

L'unique survivant, souffrant d'un traumatisme crânien, a été découvert par la protection civile, selon un de ses officiers cité par la radio publique. Il a été transporté d'urgence vers l'hôpital de Constantine, dans le nord-est de l'Algérie.

Mauvaises conditions météorologiques

L'avion assurait un vol entre la wilaya (préfecture) de Tamanrasset, ville à 2 000 km au sud d'Alger, et Constantine, et transitant par Ouargla. L’appareil, de type Hercule C130, s’est écrasé dans la province d'Oum el Bouaghi, une zone montagneuse, à 500 kilomètres à l’est de la capitale, Alger. Il transportait des militaires et des familles de militaires - dont des enfants, précise le journal algérien "El Watan".

Les mauvaises conditions météorologiques, combinant rafales de vent violent et chutes de neige, sont "probablement" à l'origine de l'accident, a annoncé le ministère algérien de la Défense dans un communiqué où il évoque des "conditions météorologiques très défavorables". Selon "El Watan", la communication entre la tour de contrôle et l'appareil se serait interrompue, alors que l'avion amorçait sa descente sur Constantine.

Une cellule de crise, présidée par le commandant Air de la 5ème RM, le général Saïd Mammeri, a été mise en place après l’annonce de l’accident, a annoncé APS. Une commission d'enquête a également été créée et dépêchée sur les lieux "pour déterminer les causes et les circonstances exactes de l'accident" annoncé le ministère de la Défense. Le Vice-Ministre de la Défense est attendu sur place.

Quatrième engin militaire accidenté depuis 2012

Début décembre 2012, deux avions militaires, se livrant à des entraînements, se sont percutés en plein vol à Tlemcen, à l'extrême ouest algérien, provoquant la mort des pilotes des deux appareils.

En novembre 2012, un bimoteur militaire de type CASA C-295, qui transportait une cargaison de papier fiduciaire pour la fabrication de billets pour la Banque d'Algérie et avait à son bord cinq militaires et un représentant de la Banque d'Algérie s'était écrasé en Lozère. Il n'y avait eu aucun survivant.

Avec AFP et REUTERS 

Première publication : 11/02/2014

  • RUSSIE

    En vidéo : le crash de l'avion russe filmé par une caméra de surveillance

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L’affaire du crash de Charm el-Cheikh se dirige vers un non-lieu

    En savoir plus

  • FRANCE

    Crash d'un avion de fret militaire algérien en Lozère

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)