Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 12/02/2014

J.O de Sotchi : le web mobilisé pour les droits des homosexuels

Au sommaire de cette édition : à l’occasion des J.O de Sotchi, des internautes expriment leur soutien aux homosexuels russes ; l’euthanasie d’un girafon du zoo de Copenhague suscite l’indignation sur les réseaux sociaux ; et un Américain invente un skateboard motorisé à une roue.

J.O DE SOTCHI : LE WEB MOBILISÉ POUR LES DROITS DES HOMOSEXUELS

Depuis le lancement des Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi vendredi dernier, une vague aux couleurs arc-en-ciel déferle sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes ont en effet décidé de modifier leur photo de profil en y insérant des anneaux olympiques en forme de cœurs multicolores ou un drapeau symbole de la cause homosexuelle. Une manière d’afficher leur solidarité à la communauté gay de Russie.

Des internautes qui utilisent aussi le hashtag #SochiEquality pour protester contre la loi punissant « la propagande homosexuelle » promulguée en Russie en juin dernier, et encourager le combat en faveur des droits de la communauté LGBT. Des internautes qui appellent par ailleurs à boycotter les Jeux Olympiques à la télévision.

Un mouvement auquel Google a apporté sa propre contribution en mettant temporairement sa page d’accueil aux couleurs de la cause homosexuelle à l’occasion de l’ouverture de la compétition. Un « doodle » qui s’accompagnait alors d’un article tiré de la charte olympique, traduit dans toutes les langues, affirmant que « chaque individu doit avoir la possibilité de faire du sport sans discrimination d’aucune sorte ».

De son côté, l’Institut Canadien de la Diversité et de l’Inclusion a dévoilé la semaine dernière une publicité plein d’autodérision mettant en scène deux lugeurs prêts à s’élancer sur la piste. En signe de soutien aux athlètes homosexuels participant à la compétition, le clip se termine avec ce message : « Les Jeux Olympiques ont toujours été un peu gays. Battons nous pour qu’ils le restent ».  

 

LE FAUX DU JOUR 

L’homme responsable du problème technique qui a empêché un anneau olympique de s’ouvrir pendant la cérémonie d’ouverture des JO de Sotchi a-t-il été tué ? C’est ce que laisse penser cet article très largement relayé sur les réseaux sociaux qui relate que le technicien en charge de cette partie du spectacle a été retrouvé mort, criblé de coups de couteaux, dans sa chambre d’hôtel. Une histoire qui a en fait été inventée de toutes pièces puisque l'article a été publié par The Daily Currant, un site satirique spécialiste de ce genre de canular.
 

LA TOILE CHOQUÉE PAR L’EUTHANASIE D’UN GIRAFON AU DANEMARK 

Sur la page Facebook du zoo de Copenhague, au Danemark, les messages d’internautes indignés ne cessent d’affluer depuis que le parc a euthanasié un girafon nommé Marius qui était pourtant en parfaite santé.

Motif : l’animal n’avait pas un patrimoine génétique assez intéressant pour le laisser se reproduire. Le zoo est en effet tenu par le programme d’élevage de l’Association européenne des zoos et des aquariums d’éviter la consanguinité entre les girafes. C’est pourquoi Marius n’a pas pu être transféré vers un autre zoo et a dû être exécuté dimanche avant d’être autopsié sous l’œil de visiteurs, parmi lesquels se trouvaient des enfants. Sa dépouille a ensuite été dépecée pour servir de repas aux fauves.

Les protestations des amoureux des animaux à travers le monde auront donc été vaines. Plusieurs pétitions avaient en effet été lancées sur Internet pour appeler le zoo à épargner Marius. Ce texte, publié sur le site Petitionsite.com, avait notamment recueilli plus de 27 000 signatures.

Et sur les réseaux sociaux, beaucoup ont fait part de leur colère et de leur incompréhension face au sort réservé à la petite girafe. Face à ce déluge de réactions, la direction du zoo a mis en ligne un communiqué justifiant sa décision. Elle y explique que la contraception n’était pas envisageable car elle aurait eu des effets indésirables, et que sa réintroduction dans la nature aurait eu peu de chances de réussir. Par ailleurs, le zoo a indiqué ne pas vouloir le vendre à un particulier.

Des explications qui ne semblent pas avoir convaincu des internautes qui, pour certains d’entre eux, réclament désormais la fermeture du zoo de Copenhague.
 

UNE ARTISTE DÉNONCE LES INJURES SEXISTES SUR INTERNET

« Je suis sûr que tu retouches tes photos pour paraître plus mince »,« est-ce que tu penses être jolie et unique ?»… Voici le genre de messages anonymes que Lindsay Bottos reçoit en nombre lorsqu’elle affiche ses autoportraits sur la Toile. Cette jeune étudiante en art américaine a donc décidé de publier les commentaires insultants dont elle fait régulièrement l’objet sur Internet, dans une série de photos intitulée « Anonymous » à retrouver sur sa page Tumblr. Une manière de dénoncer un traitement sexiste qui serait, d’après elle, le lot de nombreuses femmes sur la Toile.
 

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

#LPLPP, pour « Laissez parler les petits papiers », est la hashtag qu’utilisent les internautes français depuis quelques jours pour créer des jeux de mots en tous genre. A l’aide de mots griffonnés sur des morceaux de papier, les utilisateurs du web s’en donnent ainsi à cœur joie pour détourner des marques de boissons, des enseignes de vêtements, ou encore des titres de livres. Et devant le succès rencontré par l’initiative, certaines marques n’ont pas hésité à apporter leurs propres contributions… à retrouver sur la page Tumblr consacrée à toutes ces bonnes trouvailles.
 

VIDÉO DU JOUR 

Une planche de skate, un moteur électrique et une roue : voici le « Onewheel », un engin surprenant imaginé par Kyle Doersken. Cet Américain passionné de skateboard voulait réaliser un moyen de transport donnant la sensation de voler. Et c’est grâce à une collecte de fonds en ligne que cette planche futuriste va désormais pouvoir être commercialisée.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/09/2014 Réseaux sociaux

Cambodge : les travailleurs exigent une hausse des salaires

Au sommaire de cette édition : les travailleurs cambodgiens du textile réclament de meilleurs salaires; une campagne islamophobe choque la Toile américaine; et un couple danse...

En savoir plus

20/09/2014 Réseaux sociaux

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

Le Brésil est secoué par de puissants mouvements sociaux depuis un an. Son économie tourne au ralenti avec une croissance quasi nulle. C’est dans ce contexte que se déroule la...

En savoir plus

22/09/2014 guerre

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

Au sommaire de cette édition : en Ukraine, des activistes appellent à participer au « Blood Bucket Challenge »; des musulmans britanniques dénoncent les actions de l’organisation...

En savoir plus

18/09/2014 Réseaux sociaux

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

Au sommaire de cette édition : les jeunes internautes iraniens contournent massivement la censure en ligne; au Kenya, les mauvais parents sont dénoncés sur Facebook; et un...

En savoir plus

17/09/2014 Réseaux sociaux

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

Au sommaire de cette édition : Wikileaks dénonce des pays ayant recours à des logiciels espions pour surveiller la Toile; en Angleterre, un projet de « zoo humain » choque les...

En savoir plus