Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

FRANCE

Washington et Paris "amis pour toujours", se félicite Hollande

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/02/2014

Le président François Hollande, en visite d’État outre-Atlantique depuis lundi, a rendu hommage aux relations historiques entre la France et les États-Unis. Il doit être reçu mardi à la Maison Blanche.

Lundi 11 février, sur le domaine de l’ancien président américain Thomas Jefferson, francophile convaincu, François Hollande a tenu à rendre hommage au lien qui unit Paris à Washington, "amis pour toujours".

Le président français, accueilli lundi par son homologue américain Barack Obama, a débuté une visite d’État de trois jours aux États-Unis. Il s’agit d’une première pour un président français depuis Jacques Chirac en 1996.

"Alliés, nous l'étions au temps de Jefferson et de La Fayette, alliés nous le sommes encore aujourd'hui, amis nous l'étions, ou ils l'étaient au temps de Jefferson et de La Fayette, amis nous le sommes pour toujours", a déclaré François Hollande depuis Monticello, le domaine bâti par Jefferson, à 200 km au sud-ouest de Washington.

Les deux dirigeants étaient arrivés à Monticello dans l'après-midi après un bref vol à bord d'Air Force One depuis les environs de Washington, où l'Airbus présidentiel français avait atterri peu avant 14h30 (19h30 GMT).

Mardi, bureau ovale et conférence de presse

Cette parenthèse "bucolique" avait pour but de permettre aux deux président d’échanger, de manière informelle, sur les "relations [franco-américaines] dans un environnement évoquant leur histoire, et des possibilités qu'elles recèlent", a expliqué un haut responsable de l'administration Obama à l'AFP.

François Hollande a conclu la journée par un dîner à la résidence de France à Washington, en compagnie de la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, et du président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim.

Mardi, la rencontre prendra un tournant plus solennel, avec la réception du président français à la Maison Blanche. Les deux hommes s’entretiendront par la suite dans le bureau ovale avant de tenir une conférence de presse.

Avec AFP

 

Première publication : 11/02/2014

  • TERRORISME

    Washington déroule le tapis rouge à Paris, gendarme de l'Afrique

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    François sans Valérie : un casse-tête protocolaire pour la Maison Blanche

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Hollande et Obama chez le plus francophile des présidents américains

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)