Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

SPORT

En Iran, les footballeuses étaient des footballeurs… ou presque

© AFP

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 12/02/2014

Scandale au pays des mollahs : sept joueuses de football féminin - dont quatre membres de l’équipe nationale - ont été suspendues car il s’agissait d’hommes n’ayant pas encore fini leur processus de changement de sexe.

Depuis une fatwa émise en 1987 par feu l’ayatollah Khomeiny, le changement de sexe est permis en Iran. Cette approche libérale dans un pays par ailleurs très strict sur les questions de mœurs vient de rencontrer ses limites sur les terrains de football.

Sept joueuses de ce sport particulièrement populaire en Iran viennent d’être bannies du droit de fouler la pelouse car elles n’étaient pas tout à fait des femmes, a rapporté l’agence de presse officielle IRNA, relayée depuis le début de cette semaine par plusieurs médias anglo-saxons. Comble du scandale au pays des mollahs, quatre d’entre elles faisaient partie de l’équipe nationale féminine de football.

Il s’agissait, d’après les autorités sportives iraniennes, d’hommes dont l’opération de changement de sexe n’était pas encore aboutie. En Iran, le processus, très encadré, dure deux ans et nécessite plusieurs traitements hormonaux en plus d’une intervention chirurgicale.

Contrôles inopinés

Ce n’est pas la première fois que le monde du football féminin est secoué par des affaires de genre. Elles remontent régulièrement à la surface depuis quatre ans. En 2010, la gardienne d’une équipe avait été soupçonnée d’être un gardien, rappelle le quotidien britannique “Daily Telegraph”.

Pour autant, les autorités sportives du pays n’ont pas exclu à vie ces joueuses qui n’en étaient pas encore. “Si ces personnes peuvent résoudre leurs problèmes grâce à une intervention chirurgicale et ainsi obtenir la bonne qualification médicale [de femme, NDLR], elles pourront à nouveau integrer des équipes de football féminin”, a assuré un médecin du sport à l’agence IRNA.

En attendant, la fédération iranienne de football a décidé de mettre en place des contrôles inopinés dans les clubs féminins pour s’assurer que le mâle ne s’y cachait pas. Des tests que les formations n’ont pas le droit de refuser.

Première publication : 12/02/2014

  • FOOTBALL

    L’Iran boycotte le club d’un entraîneur israélien

    En savoir plus

  • RÉTROSPECTIVE

    Iran - États-Unis : une histoire sportive

    En savoir plus

  • IRAN

    Exclue du Steel Azin, la star du foot iranien est-elle victime d'un règlement de compte politique ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)